Vivre maritalement en attendant le mariage religieux?

Je suis fiancée avec un homme avec lequel j’attends le mariage pour vivre avec celui-ci. Ma question est quelle valeur à le mariage civil aux yeux de Dieu par rapport au mariage religieux? Dans la situation actuelle les mariages sont repoussés à l’église, et il m’est de plus en plus difficile d’attendre. Puis je vivre avec mon fiancé si je me marie civilement et me marier dans 6-7 mois à venir? Ou faut-il obligatoirement s’être marié à l’église avant de vivre ensemble?

Tout d’abord, nous félicitons cette lectrice pour son projet de mariage et nous comprenons qu’il devient difficile d’attendre.

Si nous voulons apporter une réponse vraiment nuancée, nous commencerons par dire que l’Eglise reconnait le mariage naturel comme un vrai mariage et que cette définition pourrait convenir pour un mariage civil. Mais en même temps, elle commande aux conjoints de se marier religieusement si au moins un des deux est catholique. Si les deux sont catholiques (ou l’un orthodoxe), ce sera un mariage sacramentel.

Il en résulte que, malheureusement pour les fiancés pressés, ils ne doivent pas vivre maritalement avant le mariage à l’église. S’ils le font, ils ne peuvent avoir accès aux sacrements et devront se confesser dès qu’ils seront mariés religieusement.

Evidemment, les prêtres et équipes de préparation au mariage, de nos jours, voient de tout et tentent d’adapter leur pastorale à toutes les situations : concubins, couples ayant déjà des enfants etc. Le fait de s’être marié civilement est un gage de sérieux du projet de mariage que le curé prendra en compte dans le discernement pour le mariage religieux.

Il nous semble cependant que la question pourrait être résolue si elle était reposée sous un angle très différent. De deux choses l’une. Soit ce couple avait bien avancé dans sa préparation au mariage, soit il était loin de l’avoir terminée. Dans ce dernier cas, la situation sanitaire actuelle ne change pas grand-chose. Il faut terminer sa préparation au mariage. Mais si les fiancés avaient pratiquement terminé leur préparation, pourquoi attendre 6-7 mois avant de se marier religieusement s’ils sont prêts au mariage civil ? C’est à voir avec le prêtre qui les a préparés et nous connaissons personnellement des couples qui n’ont pas eu à repousser leur mariage.

Bien sûr, cela implique un mariage plus simple, avec peu de personnes et une fête beaucoup plus modeste. Mais enfin, les rassemblements en juillet peuvent accueillir davantage de personnes et les organisateurs de mariage ne vont pas trop refuser de clients prêts à les solliciter, ils ne peuvent pas se le permettre. Certains ont fait le choix d’un mariage en petit comité, avec la famille très proche, quitte à faire une messe d’action de grâce avec une grande réception au bout d’un an de mariage.

Selon le Journal des femmes (https://www.journaldesfemmes.fr/mariage/organisation/2632311-mariage-coronavirus/), la quasi-totalité des mariages, religieux ou civils, auraient été repoussés en 2020. Mais quelques uns n’attendent pas. Il y a parmi eux des fiancés catholiques très engagés, pour qui le sacrement et la construction d’un couple chrétien priment sur une attente de plusieurs mois qui n’est finalement pas forcément justifiée… Et des prêtres qui les marient.