Une Création parfaite avec Lucifer? (2/4)

Pourquoi dit-on que toute la Création était parfaite jusqu’au péché d’Adam et Eve alors que Lucifer était déjà devenu le diable? Adam et Eve cédèrent à la tentation du diable et plongèrent l’humanité entière dans le péché. le diable à quoi avait-il cédé? Toute la création (Adam, Eve, Lucifer,…) était parfaite à un moment donné. N’était-elle pas assez parfaite pour résister au mal? En quoi consistait cette perfection? (2/4)

Il convient d’être précis. La Bible n’affirme nullement que la Création était parfaite, elle affirme au premier chapitre de la Genèse qu’elle était bonne. Le terme hébreu qui scande chaque jour de la Création est tov, qui signifie simplement « bon ». C’est la création de l’être humain en Gn 1, 27 qui est « très bonne ». « Bon » ou « parfait », ce n’est pas la même chose.

Selon l’interprétation de St Augustin, Dieu avait pris acte de la révolte de Satan (le nom hébreu, Lucifer est un terme latin) en séparant la lumière des ténèbres en Gn 1, 4 : « Et Dieu vit que la lumière était bonne; et Dieu sépara la lumière des ténèbres ». Il est bien dit dans ce verset que la lumière est bonne, les ténèbres peut-être pas. Cette interprétation nous semble cohérente car  ce n’est qu’en Gn 1, 16, le quatrième jour, que sont créés le soleil et la lune, appelés des « luminaires ». La lumière de Gn 1, 4 n’est donc pas une lumière donnée par une source physique, puisque les sources physiques ne sont créées qu’après.

Ensuite la tradition de l’Ancien Testament, dans le Livre de la Sagesse (Sg 2, 23-24), et du Nouveau Testament, dans l’Apocalypse (Ap 1, 7-17), en particulier, nous donnent les clefs de la révolte de Satan : lui, le plus beau des anges, a cédé à l’orgueil de se vouloir l’égal de Dieu, puis à la jalousie de voir l’être humain seul à être créé à l’image et la ressemblance de Dieu. L’Incarnation du Verbe se fait en homme et non en ange. De plus, Michel, celui qui combat le diable, porte un nom très parlant, puisqu’il signifie « Qui est comme Dieu ? »

Le chapitre 12 de l’Apocalypse est éloquent à cet égard. C’est bien l’être humain qui est le couronnement de la Création, puisque c’est la Femme qui est couronnée de douze étoiles et reçoit une royauté d’ampleur cosmique (le soleil comme manteau, la lune sous ses pieds). C’est son enfant qui va recevoir le sceptre de fer, symbole royal. C’est d’elle que le Dragon veut capter le fruit, l’enfant qu’elle va accoucher. Et c’est bien contre sa descendance humaine que le Dragon va guerroyer, puisqu’il n’a pu ni l’atteindre elle, ni dévorer l’enfant.

Une Création parfaite avec Lucifer? (2/4)
Notez cet article