Un catho peut-il aller chez le psy?

Est-ce qu’un catholique peut voir un psychologue ou un psychothérapeute afin de remédier à un problème particulier (addiction, dépression etc…) et particulièrement en ayant recours à la TCC (thérapie comportementale cognitive) ?

Oui, bien sûr, et plutôt deux fois qu’une s’il est victime d’addiction ou de dépression.

La psychologie, la psychothérapie et, surtout, la psychanalyse, sont neutres en termes de croyance religieuse. Certes, Freud était athée et ses explications psychanalytiques (s’inventer un Père, peur de la mort etc) sur la foi évacuaient toute possibilité d’existence de Dieu. Mais ce n’est pas le cas de tous ses confrères, à commencer par Jung. Plusieurs écoles et méthodes cohabitent et certaines conviennent mieux que d’autres. Il existe d’ailleurs de très bons psychothérapeutes chrétiens.

Certaines propositions chrétiennes de guérison intérieure et d’évangélisation des profondeurs tentent d’honorer cette dimension psychique de l’homme dans sa démarche spirituelle. Attention, néanmoins, à ne pas confondre les deux plans, le spirituel et le psychologique. Ces méthodes de psychothérapie peuvent aider, elles ne peuvent cependant pas se substituer à un cheminement spirituel. Par exemple, elles peuvent faciliter la compréhension de la source d’un comportement problématique, mais ne vont pas remplacer le sacrement de Réconciliation. Pour poursuivre cet exemple, dans le meilleur des cas, elles peuvent permettre de faire une certaine vérité en soi, qui conduit à demander le pardon du Seigneur et donner les pardons nécessaires pour parachever la guérison d’une blessure.

Nous recommandons donc vivement à nos lecteurs de ne s’adresser qu’à des propositions catholiques (ou œcuméniques mais à forte dominante catholique comme au Chemin Neuf) bien reconnues par l’Eglise et ayant pignon sur rue. Les charlatans, même se disant catholiques, existent aussi.

Par ailleurs, des psychothérapeutes qui, un peu à la manière de Freud, dévalueraient la dimension transcendante de l’homme et tenteraient de détourner un patient de sa foi sont, évidemment, à fuir absolument. Mais, encore une fois, d’autres sont chrétiens, ou au minimum acceptent la dimension spirituelle de la personne, et sont très compétents.

 

Un catho peut-il aller chez le psy?
5 (100%) 3 votes