Transfusion sanguine

transfusion sanguine

Question: Quelle est la position de notre Eglise par rapport à la transfusion sanguine?

L’Eglise encourage tout acte permettant de sauver des vies, la transfusion sanguine en étant généralement un.

Si un discernement éthique doit avoir lieu, il devrait reprendre les critères habituels de la morale chrétienne : quelle est la finalité de la transfusion ? La personne donnant son sang est-elle consentante, libre de le faire, sa santé n’est-elle pas mise en danger ? Celle recevant la transfusion n’est-elle pas mise en danger non plus (par exemple avec du sang contaminé) ? Peut-elle la refuser ? S’il y a un risque, les effets bénéfiques attendus sont-ils plus probables et supérieurs au risque encouru ? En fait, le discernement est le même que pour tout acte médical.

L’Eglise ne voit donc pas de particularité pour cet acte, au contraire, par exemple, des Témoins de Jéhovah qui la refusent car ils estiment que le sang est le véhicule de la vie.

Ajoutons, même si ce n’est pas la même question, que Benoît XVI s’est exprimé pour encourager le don d’organes. Encore faut-il, là aussi, que les conditions éthiques pour le faire soient réunies. (le lecteur pourra compléter utilement en lisant la Charte des personnels de santé, publiée par le Conseil Pontifical pour la Pastorale des Services de la Santé en 1995).

Transfusion sanguine
2.25 (45%) 20 votes