Tolérer ou dialoguer avec l’Islam?

Pourquoi faudrait-il tolérer l’islam qui ne nous tolère pas? Pourquoi l’Etat favorise une religion totalitaire?

Pourquoi l’Etat favoriserait une religion totalitaire, ce n’est pas à www.reponses-catholiques.fr de répondre. En effet, l’Eglise et l’Etat sont séparés depuis un siècle et, si notre Etat était catholique, cela se serait vu.

Quant à l’Eglise, elle ne demande pas de tolérer l’Islam. Comme disait Claudel, « La tolérance, il y a des maisons pour cela ». Elle commande, car cela fait partie de son Magistère, de dialoguer avec. Ce n’est pas la même chose. En effet, on ne peut annoncer l’Evangile à des gens si on ne les connait pas et si on ne les comprend pas un minimum. Cela ne veut pas dire adhérer à leur discours. Cela veut dire se connaître mutuellement, et éventuellement, débattre avec eux. C’est St Jean-Paul II qui a posé les bases du dialogue inter-religieux actuel, rendant ainsi concrètes les grandes orientations du texte de Vatican II Nostra aetate. L’évangélisation active et le dialogue son deux modalités complémentaires de relation, non avec l’Islam, mais avec les musulmans.

La tradition de dialogue est très ancienne. Pensons à St François d’Assise rencontrant le sultan d’Egypte. Ou, surtout, à St Jean Damascène au VII-VIIIe siècle, qui, avec son Hérésie 100 qu’est l’Islam dans son traité Sur les hérésies, et sa Controverse entre un chrétien et un musulman, montre les erreurs de la nouvelle foi. Fils et petit-fils de ministres de haut rang du Calife de Damas, ayant exercé lui aussi cette charge, il démissionne pour ne pas renier sa foi lors d’une campagne d’islamisation de la haute administration et devient moine. Sa très bonne connaissance de l’Islam provenant de ses échanges avec ses anciens collègues et sa lecture du Coran lui permet de réfuter cette religion avec des arguments qui sont encore valables aujourd’hui.

Tolérer ou dialoguer avec l’Islam?
4.6 (91.11%) 9 votes