Sonnette à l’Elévation

Le tintement d’une sonnette lors de l’élévation est-il devenu interdit dans les messes “ordinaires” ou est-ce un effet de mode qui risquerait de rappeler les heures les plus sombres de la messe tradi ?

Il est possible que le servant d’autel fasse tinter une sonnette lors de l’élévation lors d’eucharisties selon le rite ordinaire. Cela arrive parfois. Mais cela n’a rien d’obligatoire, ni de systématique.

Savoir si cela aide les fidèles à mieux se concentrer pour contempler le mystère de ce qui se déroule devant eux, ou au contraire, si la cacophonie qui en résulte les déconcentre… Est une autre question.

Commentaires

  1. Clément Guillaume

    Je vous remercie pour cette réponse, et plus largement pour votre travail que j’apprécie.
    On peut préciser votre réponse en citant le paragraphe 150 de la présentation générale du missel romain : « Un peu avant la consécration, un ministre, si cela est opportun, avertit les fidèles avec la clochette. Puis, il sonne également la clochette à chaque élévation du pain et du vin, conformément aux usages de chaque lieu. »
    Il me semble toutefois que le mot « cacophonie » est largement exagéré pour désigner le tintement en question ; je trouve dommage l’emploi dans votre réponse de ce mot qui m’a l’air de manquer de neutralité.
    Enfin, je souhaiterais ardemment que l’on cesse d’employer les expressions « rite ordinaire » et « rite extraordinaire ». Comme le souligne le motu proprio Summorum Pontificum qui parle des « deux mises en œuvre de l’unique rite romain », il n’y a qu’un seul rite romain, qui possède deux formes, ou deux expressions. Je crains que la distinction des deux risque d’induire de la division, ce qui serait regrettable.

Répondre