Sédévacantistes et excommunication

Les idées sédévacantistes sont-elles passibles d’excommunion ?

Les sédévacantistes sont un groupe ayant constitué une église séparée de la communion catholique. Pour eux, le Siège de Pierre est vacant depuis St Jean XXIII selon les uns, le Bienheureux Paul VI selon les autres. Les Papes suivants sont donc illégitimes. La raison principale de cette vacance, à leurs yeux, est que les Papes Jean XXIII ou Paul VI, puis leurs successeurs, ont propagé des hérésies contre la foi catholiques.

Ceci posé, il convient de préciser :

– Qu’on parle d’excommunication et non « d’excommunion »

– que ce ne sont pas des idées qui sont excommuniées mais des personnes

– qu’avoir des idées, mêmes hérétiques fait partie du for interne, de la conscience de la personne, et qu’il n’y a pas lieu à excommunication dans ce cas

– ce qui peut conduire une personne à être excommuniée, en revanche, c’est éventuellement d’exprimer publiquement ces idées ; plus probablement parce que c’est encore plus grave, de les prêcher ; et pire, donc encore plus certainement d’administrer des sacrements en fonction de ces idées (et encore, cela dépend des sacrements).

Aussi, ont été excommuniés :

– le jésuite mexicain Joaquín Sáenz y Arriaga, le théoricien des idées sédévacantistes en août 1971

– les évêques adhérant aux thèses sédévacantistes s’ordonnant entre eux (plus ou moins comme pour les évêques du schisme lefebvriste par St Jean-Paul II, avant que Benoît XVI ne lève ces excommunications).

Les prêtres sédévacantistes sont suspendus de l’Ordre mais pas excommuniés. Les sacrements qu’ils administrent sont donc illicites. Il n’est pas tranché de savoir s’ils sont valides (thèse majoritaire qu’on retrouve pour les sacrements administrés par les prêtres lefebvristes jusqu’à l’Année de la Miséricorde. Depuis, les catholiques peuvent recevoir licitement le sacrement de réconciliation de la part d’un prêtre lefebvriste), ou invalides (selon quelques théologiens).

Concrètement, dans le cas où ils sont considérés comme valides, un catholique de bonne foi ne sachant pas que ces prêtres sont hors de la communion catholique bénéficierait de la grâce de leurs sacrements. Tout catholique qui a lu cet article ne doit pas participer à leurs actions et recevoir de sacrements de leur part.

Sédévacantistes et excommunication
4.4 (88.57%) 7 votes