Samaël est-il Lucifer?

L’archange Samaël, décrit notamment dans le Talmud, est-il Lucifer ?

Ce n’est pas à nous de le dire car cet archange n’existe ni dans la tradition catholique, ni dans l’Ecriture. Plusieurs démons importants existent dans la littérature juive, tels que Bélial (ou Béliar) dans les écrits de Qumran, Asmodée dans le Livre de Tobie, Azazel dans le Premier livre d’Hénoch etc.

Lucifer est une traduction latine de « porteur de lumière ». Dans la mythologie romaine, il semblerait qu’il s’agisse de l’Etoile du matin, Vénus, et son sens n’était pas encore négatif dans les premiers temps du christianisme. Cependant, le Livre d’Isaïe 14, 12-14 décrit la chute d’un « astre du matin » orgueilleux et tyrannique. Il s’agit peut-être du roi de Babylone mais, par extension, tout tyran se hissant à l’égal de Dieu… Ce qui est le cas du Satan. Le Satan car le mot veut dire « Adversaire » en hébreu. Diabolos en grec veut dire « diviseur », le contraire de symbolos, ce qui relie.

Les théologiens chrétiens ont alors, au cours de l’Antiquité, assimilé Lucifer et Satan, au moins au cours du IIIe siècle.(Cf. l’article Lucifer — Wikipédia (wikipedia.org) pour le lecteur voulant aller plus loin.)

La figure de Samaël est utilisée dans l’ésotérisme et dans la Kabbale. Or, l’Ecriture ne nomme que trois anges, Michel, Gabriel et Raphaël, et un ange déchu, Satan, plus le démon Asmodée. Il faut s’y tenir. En effet, spéculer sur des noms d’anges ou de démons, comme le fait la tradition ésotérique juive n’apporte rien à la foi chrétienne. Et le faire dans l’ésotérisme tout court qui mêle des croyances païennes ne peut rien donner de bon.

Nous recommandons vivement au lecteur de se tenir à distance de tous ces sujets.

3.2/5 - (4 votes)

Répondre