Sacrifice du Christ et eucharistie

messe

Se fondant sur l’Ecriture, comment expliquer qu’on ne recrucifie pas le Christ  mais qu’on rend son seul et unique sacrifice présent lors d’une célébration eucharistique ? 

Effectivement, le sacrifice du Christ, sur la Croix a eu lieu une fois pour toute, comme sa résurrection. L’eucharistie ne répète pas ce sacrifice mais en fait le mémorial. Il ne s’agit pas simplement d’une commémoration mais d’une actualisation d’un événement du passé, qui ne se répète pas mais dont l’effet est rendu opérant au moment où le mémorial a lieu.

Ce procédé se fonde est l’Ecriture et existe dans l’Histoire sainte. C’est le cas de la Pâque juive. Lorsque la Pâque est célébrée, les Juifs célèbrent le mémorial de leur sortie d’Egypte. Mais ils ne se contentent pas de commémorer un événement passé. Ils fêtent chaque année leur propre sortie d’Egypte, ici et maintenant. Leur libération de l’esclavage en pays d’Egypte peut être purement intérieure, ou liée aux événements publics du moment, selon ce que les personnes vivent. Pourtant, ils ne prétendent pas non plus qu’ils répètent la sortie d’Egypte du Livre de l’Exode et ont pu se passer du sacrifice de l’agneau pascal quand cela a été nécessaire.

Depuis la Pâque (le « Passage ») du Christ, de la même manière, nous ne répétons pas la crucifixion du Christ mais nous célébrons sa mort et sa résurrection dans nos vies d’aujourd’hui. C’est ce que nous exprimons par l’Anamnèse (qui contient le mot « mémoire » en grec) juste après la consécration. Nous en faisons mémoire mais nous parlons au présent.

 

Sacrifice du Christ et eucharistie
5 (100%) 1 vote