Réponse à réfutation polémique juive du christianisme – Supériorité massorétique (9/15)

Je me présente: un jeune de 19 ans qui se recherche spirituellement depuis ses 16 ans. J’ai besoin d’aide dans un aspect du christianisme qui me bloque dans ma progression spirituelle. C’est une question qui me gêne certes, mais c’est important pour moi. En fait, je connais des juifs qui m’ont envoyé un dossier contre les arguments chrétiens pour la messianité de Jésus, et comme je ne suis pas un expert, les arguments sont très convaincants et donc ça me bloque par rapport au christianisme. Est-ce que vous pourriez m’aider ? Voici le dossier: (il n’est pas très bien écrit, c’est un peu sous forme de brouillon mais tous les arguments sont bien intelligibles) : https://drive.google.com/folderview?id=1b-kTQcXRpqp5dql8SCV9p8Luk98pwsFl (9/15)

Cette fiche n’a pas grand intérêt pour les chrétiens mais nous devons en corriger les erreurs. Ecartons d’emblée la question des Ecritures des Samaritains, qui, pour le coup, ne concerne pas du tout le christianisme.

Nous sommes bien d’accord que la Septante (LXX) est une traduction en grec des Ecritures juives en hébreu et araméens, et que le texte massorétique (TM) a été fixé directement à partir de l’hébreu. Mais les auteurs de la fiche reconnaissent eux-mêmes que la LXX a été écrite à la demande de Ptolémée II au IIIe siècle av. J.-C. et terminée un siècle plus tard, (sauf peut-être pour quelques écrits plus tardifs comme la Sagesse de Salomon, que nous ne connaissons qu’en grec). En bref, ce qui existait en hébreu au IIe siècle av. J.-C. était traduit dans la LXX à cette date. Nous l’avons signalé, les divagations de nos amis sur une LXX écrite par des chrétiens dans d’autres fiches ne tiennent, par conséquent, pas debout. En revanche, aucun catholique n’accuse les Juifs d’avoir construit le TM en falsifiant la LXX, contrairement à ce qu’ils disent. Il n’en reste pas moins que les massorètes, c’est le Xe siècle ap. J.-C., le Talmud, le IVe siècle au mieux, et que donc on ne sait pas grand-chose sur l’ancêtre du TM avant l’ère chrétienne… Sauf, justement, dans les manuscrits de Qumran que nos polémistes en herbe dénigrent tant.

Le Nouveau Testament (NT) étant écrit en grec, ses citations de l’Ancien Testament (AT) viennent tout naturellement de la version grecque, la LXX. Mais, contrairement à ce qu’ils disent, St Jérôme a traduit la Vulgate à partir de l’hébreu pour ce qui est de l’AT. C’est une énorme bourde que de dire qu’il l’a fait à partir de la LXX. Tout comme parler de « rabbins », avant l’assemblée de Yavneh, juste après la chute du second Temple en 70 est anachronique. Le judaïsme rabbinique nait après cette date. Les deux « rabbins » qu’ils citent, en se référant, une fois de plus, au Talmud, ne sont jamais que le Grand Prêtre (Cohen Gadol) et son adjoint. Ce sont donc des saduccéens, puisque de la classe des prêtres. Pas du tout des pharisiens, qui ont donné naissance au judaïsme rabbinique après la chute du Second Temple en 70.

C’est cette même assemblée de Yahvneh qui définit les écrits normatifs juifs, qui donneront ensuite le TM. Donc, avant 70 ap. J.-C., contrairement à ce que la fiche prétend, il y avait bien différentes versions qui circulaient, celles de Qumran n’étant pas inférieures à celles des pharisiens. Ce n’est pas parce que le courant pharisien a triomphé à Yahvneh que les autres courants du judaïsme n’avaient pas des textes dignes d’intérêt.

Quand on y regarde de près, nos amis recrachent l’idéologie du Talmud, sans aucun recul critique. C’est leur droit mais attaquer le christianisme du Ier siècle uniquement à partir de ce qu’en disent des polémistes hostiles 3 à 5 siècles plus tard, ce n’est tout simplement pas sérieux.

Réponse à réfutation polémique juive du christianisme – Supériorité massorétique (9/15)
5 (100%) 2 votes