Remplacer les paroles du Credo?

Est-il possible de remplacer le Gloria, le Credo, le Sanctus de la messe par des chants, des textes ou des paroles qui n’ont parfois pas de rapport avec le canon de la messe ? Dans quel document trouver les directives à ce sujet ?

Le document standard pour ce genre de questions est le Missel romain. La messe est composée de l’Ordinaire, qui ne varie pas, et de la liturgie propre, selon qu’on est un dimanche ou un jour de semaine (« fériée »), un jour de fête, solennisée ou non, s’il y a une mémoire d’un saint, une cérémonie spéciale – baptême, mariage, autre sacrement, vœux religieux, office des défunts… – etc.

– Le Credo est récité tous les dimanches et fêtes solennisées. Il ne doit pas être omis mais sa forme peut changer. Par exemple, il peut être sous la forme dialoguée lors d’un baptême ou l’octave de Pâques : « Croyez vous en Dieu le Père… ? – Nous croyons ! Et en Jésus-Christ etc ? – Nous croyons !  – Et au Saint Esprit, à la sainte Eglise catholique etc ? – Nous croyons ». Mais que ce soit sous une forme ou une autre, c’est toujours un Credo.

– Le Gloria est aussi dit ou chanté le dimanche et aux fêtes. Il arrive qu’il soit dialogué entre l’animateur des chants et l’assemblée, dit d’une traite, avec un refrain etc. De nombreuses variantes existent donc

– Le Sanctus et l’Agnus font aussi partie de l’Ordinaire de la messe et il n’y a pas lieu de leur substituer autre chose. Mais, là aussi, la forme peut être très variable, dite ou chantée, avec des variantes dans les paroles. Plusieurs chants aux paroles un peu différentes existent. Par exemple, il arrive que le célébrant ne dise qu’une fois « Agneau de Dieu qui enlèves le péché du monde – prends pitié de nous », passant dès la deuxième fois à « donne-nous la paix ».

Bien sûr, des exceptions peuvent toujours exister pour de bonnes raisons. Mais elles doivent être décidées par l’Ordinaire du lieu, c’est-à-dire l’évêque ou son délégué.

Remplacer les paroles du Credo?
Notez cet article