Remariage à l’Eglise et pédophilie

Comment se fait-il que les divorcés n’ont plus le droit de se remarier à l’Eglise ? Risque d’excommunication. Et les nombreux pédophiles dans le milieu de l’Eglise eux ne le sont pas.

Nous nous demandons où l’auteur de la question a pris qu’il fut un temps où les divorcés pouvaient se remarier à l’Eglise, du moins l’Eglise latine. Certes certains arguent du fait que le droit canon du mariage s’est construit en plusieurs siècles et que des pratiques pouvaient être plus ou moins souples ici ou là. Mais enfin, l’Enseignement de l’Eglise vient tout droit du Nouveau Testament, en particulier Lc 16, 18 : « Quiconque répudie sa femme et en épouse une autre commet un adultère, et quiconque épouse une femme répudiée par son mari commet un adultère. » ou son parallèle en Mt 19, 9, ou encore 1 Co 7, 10-11.

Bref, c’est une constante du Magistère de l’Eglise. Elle n’a effectivement pas hésité à excommunier des rois et des empereurs, tels Philippe Auguste ou Frédéric II de Hohenstauffen, parce qu’ils avaient répudié leur femme et vivaient en concubinage. Avec Henri VIII, l’Eglise a même assumé un schisme plutôt que de céder sur ce point de doctrine. Des saints sont morts martyrs pour défendre l’indissolubilité du mariage, comme Thomas More mais aussi le premier Bienheureux papouasien, Peter To Rot.

Ce point clarifié, nous nous demandons quel est le rapport avec les pédophiles dans l’Eglise. Qu’il y ait des pédophiles dans l’Eglise, ce n’est malheureusement que trop vrai. Que cela ait un quelconque rapport avec le remariage des divorcés, voilà qui est absurde. Ensuite, parce que des pédophiles sévissent dans des milieux catholiques, l’Eglise n’aurait rien à dire en matière de morale et devrait fermer les yeux face à tous les péchés et tous les désordres ? Elle devrait se taire face aux dictateurs, au scandale de la pauvreté, aux persécutions de nos frères d’Orient ?

Par ailleurs, quiconque est un peu documenté sur la pédophilie sait que 80% des prédateurs sont des hommes mariés ou en couple. En quoi le remariage des divorcés aiderait en quoi que ce soit ? Quant aux prêtres pédophiles, ils ne sont pas mariés, donc on voit encore moins le rapport avec le remariage des divorcés. Rappelons au passage que 80% de leurs victimes sont des garçons, donc le mariage ou le divorce n’ont vraiment, mais alors vraiment, aucun rapport.

Par ailleurs, l’auteur de la question profère une énorme contre-vérité. Les pédophiles ne peuvent plus recevoir l’absolution s’ils ne vont pas se dénoncer à la justice. Donc, de deux choses l’une :

– Ils reçoivent l’absolution mais sont mis hors d’état de nuire et les victimes pourront obtenir justice

– Ils ne se dénoncent pas et ne reçoivent pas l’absolution. Ils sont par conséquent en état de péché grave et n’ont plus accès aux sacrements, donc la communion.

Pour conclure, la question du remariage à l’Eglise n’aura aucun impact sur la souffrance des victimes de pédophilie, elle ne permettra en rien de prévenir ce fléau. Ce dont les victimes de pédophilie ont besoin, c’est d’écoute, de consolation et de justice, pas qu’on les amalgame à des revendications oiseuses qui ne les concernent pas.

Remariage à l’Eglise et pédophilie
3.8 (75.56%) 27 votes