Qui salue Marie?

Auriez-vous des explications quant au choix des traducteurs de l’Ave Maria en espagnol en ce que la tournure “Dios te salve, María” se distingue nettement des traductions dans les autres langues qui font (toutes ou une majorité ?) mention de la première personne ?

Nous ne sommes pas assez hispanisant pour répondre précisément et un hispanophone serait certainement plus compétent pour le faire.

En revanche, voilà ce que nous pouvons dire à partir du texte grec originel : L’ange Gabriel dit Kaire, mot venant de karis, la « grâce » en grec. C’était la salutation grecque, qu’on retrouve dans des épîtres de St Paul : « Que la grâce et la paix vous soient données de la part de Dieu notre Père et du Seigneur Jésus-Christ! » (Ep 1, 2) Paul allie la salutation grecque (la « grâce ») à la juive (la paix, le shalom hébraïque), montrant ainsi qu’il s’adresse aux chrétiens de culture grecque et de culture juive.

Pour en revenir au Je vous salue Marie, la traduction la plus correcte serait donc « Salut ». C’est ce que fait le latin avec Ave Maria. Il en résulte que le texte ne précise pas qui salue. Evidemment, l’interprétation la plus logique serait que ce soit celui qui parle, donc l’Ange Gabriel. Mais qu’il transmette la salutation d’un autre, Dieu, n’est pas impossible.

Ce serait cohérent avec tous les passages de l’Ancien Testament où « l’Ange du Seigneur » parle pour le Seigneur. Et on ne sait pas trop qui est en fait présent, Dieu ou son ange, comme au Buisson Ardent, par exemple.

Notons enfin que plusieurs langues ne précisent pas qui parle :

  • Ave, o Maria (italien)
  • Gegrüßet seist du, Maria (allemand)
  • Hail Mary (anglais).

Sans oublier le très bel hymne corse Dio vi Salvi Regina (en fait un chant italien au départ). Nous invitons nos lecteurs à (ré)écouter ce chant magnifique : Dio vi salvi regina – YouTube.

Répondre