Qu’est-ce que le privilège paulin?

Le privilège paulin est une exception au principe général d’indissolubilité du mariage. Comme son nom l’indique, il nous vient de saint Paul, qui écrit (1 Co VII,10-15):

A ceux qui sont mariés, j’ordonne, non pas moi, mais le Seigneur, que la femme ne se sépare point de son mari(si elle est séparée, qu’elle demeure sans se marier ou qu’elle se réconcilie avec son mari), et que le mari ne répudie point sa femme.Aux autres, ce n’est pas le Seigneur, c’est moi qui dis: Si un frère a une femme non-croyante, et qu’elle consente à habiter avec lui, qu’il ne la répudie point;et si une femme a un mari non-croyant, et qu’il consente à habiter avec elle, qu’elle ne répudie point son mari.Car le mari non-croyant est sanctifié par la femme, et la femme non-croyante est sanctifiée par le frère; autrement, vos enfants seraient impurs, tandis que maintenant ils sont saints.Si le non-croyant se sépare, qu’il se sépare; le frère ou la soeur ne sont pas liés dans ces cas-là. Dieu nous a appelés à vivre en paix.

On reconnaît bien le principe général, dicté par le Christ, les premières phrases: saint Paul rappelle (en précisant bien que ce n’est pas sa pensée, mais celle du Christ lui-même) que l’homme ne doit pas répudier sa femme, ni la femme quitter son mari.

Puis, vient le cas du privilège paulin:

“Si le non-croyant se sépare, qu’il se sépare; le frère ou la soeur ne sont pas liés dans ces cas-là.”

En d’autres termes, le privilège paulin est cette exception au cas général d’indissolubilité du mariage qui concerne les nouveaux convertis. Si une personne se convertit au catholicisme et que son conjoint refuse cette conversion, le mariage est considéré comme nul par l’Eglise catholique.

Qu’est-ce que le privilège paulin?
3.6 (71.43%) 7 votes