Quel est le Nom de Dieu et pourquoi ne pas le prononcer?

Deux questions ! 1: quelle est le véritable nom de DIEU ?? 2: pourquoi on a pas le droit de le prononcer ??

 Sur la question du Nom de Dieu, le lecteur trouvera toutes les explications dans l’article suivant : https://www.reponses-catholiques.fr/le-nom-de-dieu-imprononcable/. Il se traduit plus ou moins par « Je suis qui je suis », éventuellement « Je suis celui qui est », voire, comme la conjugaison en hébreu le permet, « Je suis qui je serai ». Plusieurs passages des Evangiles indiquent « Je suis ». Quand Jésus dit « Je suis » (par exemple en Jn 8, 58), ses interlocuteurs sont scandalisés et veulent parfois le lapider car ils comprennent bien qu’Il s’attribue le Nom de Dieu.

Sur la raison pour ne pas le prononcer, les avis sont divergents. Une explication courante est que, dans l’Orient ancien, dire le nom d’une personne, c’est mettre la main sur son essence même. D’ailleurs, la Bible insiste beaucoup sur le nom des personnes : « Je t’ai appelé par ton nom », dit Is 43, 1. Marie-Madeleine reconnait le Christ ressuscité lorsqu’Il l’appelle par son nom, « Marie » (Jn 20, 16). Le changement de nom indique un changement profond d’identité et une conversion radicale : Abram devient Abraham, Saraï (« ma princesse ») devient « Sarah » (« la princesse », donc une femme autonome, qui retrouve sa dignité et non dépendante d’un autre), Simon devient « Pierre », Saül devient « Paul » etc.

Par conséquent, dans cette ligne, prononcer le Nom de Dieu, ce serait mettre la main sur Dieu et le profaner. Ce n’est pas exclusif de l’explication sur la vocalisation perdue du Tétragramme : mal le prononcer, ce serait aussi une forme de sacrilège.

Les chrétiens n’ont pas ce problème puisqu’ils utilisent le mot dérivé du latin Deus, lui-même voisin du grec Theos, et même souvent o Theos, « le Dieu », de la même racine que « Zeus ». C’est donc un concept et non un nom propre. Mais, par respect pour nos frères juifs, Benoît XVI nous a demandé de ne pas le prononcer.