Que signifie que le Christ est descendu aux enfers ?

Dans le Credo (au moins dans la version du “Symbole des Apôtres”), on dit que le Christ est descendu aux enfers.

Il faut bien distinguer “aux enfers” et “en enfer”.

L’enfer est ce lieu de la damnation éternelle, qui se définit principalement par l’absence de Dieu (c’est un lieu qui s’est constitué par le rejet libre et conscient du Dieu Créateur et Sauveur, par les anges déchus d’abord, par les hommes réprouvés ensuite). Par définition, le Christ étant la deuxième Personne de la Trinité, s’Il se trouve à un endroit, cet endroit ne pas être caractérisé par l’absence et le rejet de Dieu.

En revanche, on dit bien qu’à sa mort, le Christ est descendu aux enfers, c’est-à-dire au séjour des morts. Les enfers sont ce lieu que la Bible appelle parfois le shéol ou que la mythologie gréco-latine désigne sous le nom de “champs élysées”. C’est là que les âmes des justes morts avant la venue de Notre-Seigneur attendaient le jour de sa Résurrection. Par leurs seuls mérites, ils ne pouvaient accéder à la béatitude éternelle et il fallait que le Christ vienne les chercher.

C’est pourquoi, dans l’iconographie byzantine, on voit souvent la Résurrection représentée par le Christ cassant les pierres de son tombeau et tirant avec lui Adam, Eve et tous leurs successeurs (comme c’est le cas sur l’icône illustrant cet article).

Que signifie que le Christ est descendu aux enfers ?
3.7 (74.29%) 7 votes