Que signifie le “subsistit”?

Question: Nous allons commémorer le cinquantenaire de Vatican II. J’aimerais savoir comment il faut comprendre le fameux passage de Lumen Gentium où il est dit que l’Eglise “subsistit in” l’Eglise catholique. Cela veut-il dire que l’Eglise de Dieu déborde l’Eglise catholique?

Cette question tombe bien, puisque j’y réponds le jour même du cinquantenaire de l’ouverture de Vatican II!

Si, en disant que l’Eglise de Dieu déborde l’Eglise catholique, on veut dire que des personnes n’appartenant pas visiblement à l’Eglise catholique, il faut répondre par l’affirmative. Les canaux ordinaires de la grâce sont les sacrements, mais Dieu peut sauver sans les sacrements.

En revanche, le mot “subsistit in” mérite effectivement d’être bien compris. Il peut en effet prêter à confusion.

Rappelons d’abord que cette expression se trouve dans le paragraphe 8 de Lumen gentium, constitution dogmatique sur l’Eglise, que vous pouvez lire ici.

Cela ne signifie pas que l’Eglise se trouve ailleurs que dans l’Eglise catholique. Voici ce que déclarait la congrégation pour la doctrine de la foi en 2007. Après avoir évoqué d’autres textes magistériels où il était nettement rappelé que l’Eglise catholique était bien l’unique Eglise fondée par le Christ, elle renchérissait:

La Notification de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi à propos d’un écrit de Leonardo Boff selon lequel, l’unique Eglise du Christ “peut aussi subsister dans d’autres Eglises chrétiennes”, est encore plus explicite; au contraire – précise la Notification – « le Concile avait choisi le mot ‘subsistit’  précisément pour mettre en lumière le fait qu’il existe une seule ‘subsistance’ de la véritable Eglise, alors qu’en dehors de son ensemble visible, existent seulement des ‘elementa Ecclesiae’, qui – étant éléments de la même Eglise – tendent et conduisent vers l’Eglise catholique ».

En d’autres termes, l’Eglise catholique est bel et bien la véritable Eglise du Christ.

Mais alors pour quoi dire “subsistit” plutôt que “est”?

La congrégation poursuit ainsi:

Les Pères conciliaires ont simplement voulu reconnaître la présence d’éléments ecclésiaux propres à l’Eglise du Christ dans les Communautés chrétiennes non catholiques en tant que telles. Il s’ensuit que l’identification de l’Eglise du Christ avec l’Eglise catholique n’est pas à comprendre comme si, en dehors de celle-ci, il y avait un “vide ecclésial”.

En d’autres termes, l’Eglise catholique est la véritable Eglise, mais certains éléments appartenant en propre à l’Eglise catholique se trouve également dans les Eglises ou communautés séparées. Par exemple, les communautés protestantes ont gardé la Sainte Ecriture, les Eglises orientales séparées ont conservé les sacrements…

Que signifie le “subsistit”?
4.4 (88%) 5 votes