Que se passe-t-il réellement après la mort? (2/2)

La chorale venait d’organiser un échange des voeux vers un site touristique et à notre retour un de nos conseillers a connu un accident sur la moto et mort sur le lieu […]. Après la mort qu’est-ce qui se passe réellement ? (2/2)

Ce qui se passe après la mort, personne ne le sait avec certitude. Même ceux qui ont fait une expérience de mort imminente ne tiennent pas toujours les mêmes discours et il n’y a pas de consensus scientifique pour savoir jusqu’à quel point ils étaient vraiment « morts ».

De nombreuses religions affirment une vie après la mort, sous diverses formes : immortalité de l’âme, réincarnation, vie tant que quelqu’un se souvient de soi etc. Même les hommes de Neanderthal enterraient leurs morts avec des objets, signe d’une croyance en une forme de vie dans l’au-delà. Dans la Bible et chez Homère, les morts sont des ombres cantonnées dans un royaume des morts, sheol en hébreu, hadès en grec, qu’on traduit en français par « les enfers » avec une minuscule. Cela sans considération sur leur attitude morale, bonne ou mauvaise. Les Grecs ont évolué ensuite à l’époque classique, vers des lieux différenciés selon qu’on soit bon, vers les Champs-Elysées, ou mauvais, au Tartare. Surtout, plusieurs courants philosophiques (Platon, en particulier), ont pensé l’immortalité de l’âme.

Rien de tel dans l’Ancien Testament. Pendant longtemps, une bonne et longue vie était simplement la récompense du juste. Mais les Juifs ont été confrontés de plus en plus au scandale de la mort, en particulier celle des innocents persécutés. C’est dans le Deuxième livre des Maccabées, lors des guerres maccabéennes vers -164, peut-être sous l’influence des Perses, qu’ils ont commencé à penser à la résurrection des justes dans leur corps, et à la punition des méchants suite à un Jugement Dernier (lire nos nombreux articles sur ce thème. Par exemple : « Attente pour la résurrection des corps » : https://www.reponses-catholiques.fr/attente-pour-la-resurrection-des-corps/). Notons que c’est à cette époque que l’on commence à prier pour les morts, ce qui correspond au Purgatoire : « Sens du Purgatoire », https://www.reponses-catholiques.fr/sens-du-purgatoire/.

Ce pourrait être une théorie qui s’ajoute à celles d’autres religions. D’ailleurs, face à la douleur de la mort, il vaut mieux parfois se taire que trop théoriser (cf. https://www.reponses-catholiques.fr/leglise-et-le-deuil-dun-enfant/). Mais la différence, c’est qu’elle est attestée : ce que les Maccabées au IIe siècle av. J.-C. et la Vierge Marie au Samedi Saint espéraient, un homme, Jésus-Christ, l’a réalisé. Il est vraiment ressuscité des morts dans son corps et les premiers disciples ont pu le voir. Ils y ont suffisamment cru pour aller jusqu’à mourir pour en témoigner et pour amener des personnes qui n’avaient jamais vu Jésus à y croire.

Cette résurrection nous concerne chacun parce que le Christ l’a promis : Il ressuscitera au Dernier Jour  quiconque croit en lui (Jn 6, 40), tout comme Il a ressuscité, lui. Pour le dire autrement, Il a fait ce qu’Il a dit, et Il dit que qu’Il fera. Cela, c’est la certitude de la foi, même si nous n’en savons pas beaucoup plus. Donc, que se passe-t-il après la mort ? Au moment où nous écrivons, on attend la Résurrection au Dernier Jour et on prie.

Que se passe-t-il réellement après la mort? (2/2)
4.4 (88.33%) 12 votes