Primauté du célibat consacré?

Comment comprendre cette phrase du Concile de Trente : ” chasteté consacrée est de soi un état supérieur au mariage”(24e session, canon 10) ?

Comme tout, elle se comprend dans son contexte et dans son intertextualité. Autrement dit, à la lumière de l’Ecriture et de la Tradition de l’Eglise. Et lorsque nous disons « Tradition de l’Eglise », cela signifie tant les Pères de l’Eglise ou la scolastique, que le Magistère jusqu’à nos jours. On ne comprend pas le Concile de Trente sans celui de Vatican II.

Pour ce qui est de l’Ecriture, il est exact que plusieurs textes, comme le chapitre 7 de la Première lettre aux Corinthiens, valorisent le célibat consacré. Mais, si l’on va plus profondément, lorsque le Christ dit au Jeune homme riche « Si tu veux être parfait, va, vends ce que tu possèdes, donne-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans le ciel. Puis viens, et suis-moi. » (Mt 19, 21), Il l’appelle à le suivre radicalement. Par conséquent, le célibat consacré n’a de sens que pour suivre le Christ pauvre, chaste et obéissant, donc par les trois vœux religieux ou, au minimum une vie sobre et insérée dans l’Eglise, en rendant compte à un supérieur mandaté par elle.

St Paul n’a jamais dit non plus à qui que ce soit de ne pas se marier et ce même chapitre de 1 Co 7 souligne la sanctification par le mariage. S’agissant de la patristique, St Augustin, par exemple, dans son Commentaire de l’Epître aux Galates, valorise le mariage comme reflétant quelque chose de l’union de Dieu avec l’humanité… Ce qui est la tradition biblique depuis le premier chapitre de la Genèse.

Il faut voir aussi que, lors du Concile de Trente, le mariage était une chose allant de soi et l’alternative était un don total à Dieu à travers la vie consacrée. Ce n’est plus du tout le cas aujourd’hui où le mariage décline fortement. L’Enseignement de l’Eglise, surtout depuis St Jean-Paul II, a donc revisité la sainteté du mariage et le rôle de cet état de vie… Qui est un sacrement, contrairement aux vœux religieux. St Jean-Paul II a, par conséquent, autant mis en lumière le rôle prophétique de la vie consacrée, comme dans son encyclique Vita consecrata, que le signe fort qu’est l’engagement dans le mariage dans nos sociétés actuelles, par exemple avec Familiaris consortio.

Primauté du célibat consacré?
4.3 (86.67%) 6 votes