Prêtres diocésains et religieux

Pourquoi les prêtres séculiers ne font-ils pas de voeux religieux ? Pourquoi ne mettent-ils pas leurs biens en commun?

Les prêtres diocésains (ou séculiers) ne font pas de vœux religieux alors que les religieux en font  tout simplement parce que ce ne sont pas les mêmes vocations.

–       Les religieux, religieuses, moines, moniales font vœu de suivre les trois conseils évangéliques de pauvreté, chasteté et obéissance selon des Constitutions (religieux apostoliques) ou une règle (contemplatifs). C’est leur supérieur qui reçoit leurs vœux. Ils sont caractérisés par le fait de vivre en communauté et mettent donc leurs biens en commun de ce fait. A noter que la vocation religieuse n’est pas forcément liée à la prêtrise. C’est évidemment pour les femmes mais aussi pour certains moines ou religieux qui sont frères et ne sont jamais ordonnés, même pas diacres. Cela ne les empêche pas d’être liés à leur communauté et à leurs vœux.

–       Les prêtres diocésains sont ordonnés par l’évêque et lui doivent obéissance. Ils s’engagent aussi à suivre les conseils évangéliques de pauvreté et de chasteté en étant salariés de leur diocèse au SMIC et en s’engageant dans le célibat. Mais ils ne prononcent pas de vœux. Les prêtres ne vivent pas forcément en communauté, c’est même plutôt une exception propre aux grandes villes. Avec qui un curé de campagne isolée pourrait-il vivre en communauté et mettre ses biens en commun ?

–        Il en est de même pour les autres vocations séculières : diacres, vierges consacrées, veuves consacrées. Les diacres sont ordonnés par l’évêque, ce dernier donnant aussi la consécration aux vierges et aux veuves. Tous sont donc directement rattachés à l’évêque. Les uns et les autres suivent les conseils évangéliques en fonction de leurs contraintes propres. Ils ne vivent généralement pas en communauté et, hormis les diacres séminaristes en vue du sacerdoce, doivent entièrement se prendre en charge financièrement.

Commentaires

  1. Frappin

    Madame,Monsieur,
    Je vous remercie de cette aimable réponse je connais la différence entre religieux(ses) et séculiers,ma question porte sur la raison,l’origine de cette différence .
    Un prêtre séculier vivant seul et bénéficiant de revenus personnels se devraient de les mettre en commun afin d’aider leurs confrères moins fortunés,aider à la formation des séminaristes,à la gestion diocésaine.
    Dans les Saintes Ecritures je ne trouve pas d’explication à cette “dérogation”,dans les Actes des Apôtres il est clairement spécifié que tous les membres de la communauté chrétienne mettaient leurs biens en commun,dans les Evangiles le Seigneur enseigne à ses apôtres la pauvreté dans plusieurs passages.
    Je souhaiterais comprendre et pouvoir répondre aux questions et remarques que l’on peut me faire à ce sujet.
    Mon propos n’est pas de polémiquer mais il est vrai que nous sommes beaucoup sollicités financièrement ,que certains prêtres semblent assez à l’aise matériellement et que cela alimente l’idée que l’Eglise et les prêtres en général sont riches,si ma réponse se borne à répondre que seuls les religieux et religieuses prononcent des voeux de pauvreté,chasteté et obéissance cela fait un peu court ,je me pause également des questions pour fréquenter des prêtres et faire le même constat.
    En vous remerciant de votre aimable attention.
    Courtoisement vôtre dans les saints Coeurs de Jésus et Marie.
    g Frappin

Répondre