Pourquoi tant d’hostilité contre Noël aujourd’hui ?

Nul ne peut « sonder les reins et les cœurs » de ceux qui méprisent ou luttent contre la fête chrétienne de Noël. Il est clair que la société post-moderne fonctionne en décalage de plus en plus grand avec ses racines chrétiennes. Pour dire les choses en résumé, même si elle prend sa source dans le christianisme, la société libérale contemporaine est en rupture délibérée avec lui. Elle a sa propre logique, qui devient de plus en plus totalitaire. Nous n’avons pas à faire, semble-t-il, à un détournement ou une incompréhension, mais à la conséquence logique de choix idéologiques ; individualisme, matérialisme, divertissement, prétendent remplacer purement et simplement ce qui les a précédé.

Il est alors parfaitement cohérent que, dans cette perspective, on efface ce qui demeure encore de la présence du christianisme dans la société. Tous ces signes restent, même lointain, même « folkloriques », des obstacles ce que l’Incarnation du Seigneur Jésus peut signifier en terme de conception du monde, de respect de la personne humaine, de libération de l’esclavage du péché, bref de Salut. Il faut faire place nette.

Ceci dit, ce qui ne doit pas non plus nous faire illusion, c’est qu’il y a, selon moi, autant d’indifférence que d’hostilité, voir plus. Il faut peut-être se demander si cette indifférence – le christianisme n’existe tout simplement pas face au matérialisme pratique – n’est pas plus grave que le problème évoqué plus haut.

Abbé Hervé Courcelle Labrousse

Pourquoi tant d’hostilité contre Noël aujourd’hui ?
Notez cet article