Pourquoi parle-t-on de la “résurrection de la chair”?

 

Voici la question complète: on parle souvent de la résurrection de la chair. Qu’est-ce que cela signifie? N’est-ce pas plutôt notre âme qui ressuscite?

Les chrétiens croient effectivement à la résurrection de la chair, et pas seulement à l’immortalité de l’âme.

S’agissant de l’immortalité de l’âme, c’est une vérité qui est accessible à la simple raison et bon nombre de philosophes grecs l’ont professée sans l’aide de la Révélation. L’âme étant immatérielle est, par conséquent, incorruptible et donc immortelle.

Cependant, la Révélation nous apprend quelque chose de plus: non seulement notre âme est immortelle, mais notre corps lui-même ressuscitera à la fin des temps. Notre personne est, en effet, indissolublement âme et corps et c’est notre personne tout entière qui est vouée à l’éternité.

Naturellement, nous ne savons pas avec précision ce que sera cette résurrection des corps. La  seule chose que nous en sachions, c’est qu’elle sera semblable à celle du Christ. Après sa Résurrection, ce dernier avait un corps glorieux, qui était à la fois semblable au et différent de son corps mortel. Les Apôtres ont reconnu les marques des clous; c’est donc bien le même corps qui a souffert la Passion et qui est ressuscité. En revanche, souvent, les récits d’apparition après la Résurrection nous montrent que les Apôtres ne reconnaissent pas tout de suite le Christ (dont le corps a, d’ailleurs, des facultés différentes, puisqu’il peut passer les murs, par exemple).

C’est un dogme fondamental de notre religion (une religion de l’Incarnation) que de croire à la résurrection des corps. En revanche, le “comment” nous est largement inaccessible.

Pourquoi parle-t-on de la “résurrection de la chair”?
4 (80%) 2 votes