Pourquoi ne pas se prosterner devant une icône?

En quoi ce serait abusif de se prosterner devant une icône ?

Cette question fait allusion à notre article “Prosternation devant une icône” : https://www.reponses-catholiques.fr/prosternation-devant-une-icone/.

Le problème serait si cette pratique était de l’idolâtrie, ce qui est un péché très grave, puisqu’il va contre le premier Commandement. Le début du Décalogue en Exode 20, 3-5 stipule en effet : « Tu n’auras pas d’autres dieux en face de moi. Tu ne feras aucune idole, aucune image de ce qui est là-haut dans les cieux, ou en bas sur la terre, ou dans les eaux par-dessous la terre. Tu ne te prosterneras pas devant ces dieux, pour leur rendre un culte. Car moi, le Seigneur ton Dieu, je suis un Dieu jaloux : chez ceux qui me haïssent, je punis la faute des pères sur les fils, jusqu’à la troisième et la quatrième génération ».

En apparence, donc, se prosterner devant une icône serait un très grand péché. C’est le principal argument, comme nous l’avons vu dans l’article cité en référence, des iconoclastes, des Protestants extrémistes, de diverses sectes d’inspiration protestante… Et des musulmans, en particulier djihadistes. Nos églises mutilées et aux statues vandalisées portent des stigmates de ce fanatisme, par exemple dans le Gard, mais aussi dans la plaine de Ninive.

Mais comme nous l’avons vu, le Concile de Nicée II a condamné comme hérétique cette manière de voir, puisque

– le Christ s’est incarné en homme et peut donc être représenté

– il est bon de se prosterner et d’adorer le Christ, qui s’est donné à voir.

Cette accusation est, par conséquent, étrangère à la théologie catholique. Les Orthodoxes, ainsi que les Protestants les plus ouverts au dialogue œcuménique sont sur la même ligne.

Pourquoi ne pas se prosterner devant une icône?
Notez cet article