Pourquoi les baptêmes trainent-ils?

Pourquoi il est si difficile de faire baptiser nos bébés aujourd’hui, depuis le confinement? à + d’un an, ils ne sont toujours pas baptisés! Que faire?

Nous sommes très étonnés de cette question : nous observons des baptêmes dans les paroisses de notre ville. Les baptêmes des catéchumènes ont bien eu lieu à la Vigile Pascale (à 6h30 souvent) cette année.

S’agit-il de faire baptiser le bébé, ou de le faire baptiser en invitant la famille ? Car, effectivement, les contraintes sanitaires limitaient drastiquement l’assemblée. Cela va s’améliorer au fur et à mesure depuis le troisième déconfinement, mais on peut comprendre qu’il y ait un sentiment que cela traine en longueur.

Il est possible aussi que, plusieurs parents ayant voulu attendre de pouvoir inviter leur famille, il y a maintenant « embouteillage » de baptêmes à organiser, et que certains curés privilégient les Premières communions, Professions de foi, sans parler d’avoir l’évêque disponible pour les Confirmations, ou d’autres cérémonies et activités paroissiales. Ils ont pu se dire qu’un bébé n’est pas à quelques mois d’attente près.

Nous ne justifions pas forcément cette attitude, mais nous ne voyons pas d’autre explication. Des parents voulant faire baptiser leur bébé peuvent donc insister auprès du curé pour organiser le baptême en réduisant le nombre de participants. S’il y a urgence et qu’ils ont l’impression que cela traine sans raison valable, ils peuvent aussi tenter leur chance dans une autre paroisse, même si ce n’est pas très fraternel vis-à-vis de leur paroisse (et il n’est pas sûr que l’autre curé accepte). En dernier recours, s’il y a un sentiment d’abus ou de dysfonctionnement grave, ils peuvent alerter le diocèse.

Prions que la situation se normalise rapidement et qu’une vie sacramentelle féconde reprenne.

3/5 - (1 vote)

Répondre