Pourquoi la révolte des mauvais anges et peut-il y en avoir une autre?

Au paradis, c’est à dire avec Dieu et ses anges, il n’y a que du bonheur, paix, amour. Comment comprendre qu’il y a eu une révolte dans le ciel et que st Michel archange ait dû chasser les mauvais anges. Une autre révolte serait-elle possible?

Cette question renvoie à celle, plus classique, de l’existence du mal. Personne n’a apporté de réponse satisfaisante à cette douloureuse question mais, nous allons le voir, en fin de compte, c’est tout à fait normal.

Nous avons répondu à des questions approchantes qui peuvent donne un éclairage. Nous recommandons, en particulier, de se reporter à notre série de 4 articles ci-jointe :

Dieu est-Il irresponsable? (1/4)

Une Création parfaite avec Lucifer? (2/4)

https://www.reponses-catholiques.fr/le-mal-ou-quoi-pourquoi-comment-34/

Pourquoi pas de mission de salut pour les démons? (4/4)

  • Une première réponse de la théologie chrétienne classique, porte sur le libre-arbitre. Il est courant d’expliquer la propension de l’homme à commettre le mal par son libre-arbitre. S’il ne pouvait choisir entre le bien et le mal, et donc parfois choisir le mal, il ne serait pas libre. Le même raisonnement est valable pour les anges
  • La tradition biblique (Siracide, Sagesse, Apocalypse) nous enseigne que la révolte de Satan (« l’Adversaire » en hébreu), qu’il serait plus juste d’appeler avant sa révolte Lucifer (« porteur de lumière » en latin), en suivant la tradition de St Jérôme, vient de son refus qu’une autre créature lui soit supérieure. Or, le seul être « à l’image et à la ressemblance de Dieu » (Gn 1, 26), c’est l’être humain. Pas l’ange. Même pas le plus beau des anges, Satan lui-même
  • En outre, dans la foi chrétienne, Dieu s’incarne en homme, par la Personne du Christ. Donc Dieu est homme et l’homme est Dieu. Mais Dieu n’est pas ange
  • A cette tradition de la Bible canonique, s’ajoutent des traditions non incluses dans le canon juif ou catholique, comme le Premier livre d’Hénoch. Satan a le désir d’égaler Dieu. Le Livre de Job, qui, lui, est canonique, le montre entrain de défier Dieu, à travers l’épreuve imposée à Job
  • Une interprétation mystique chrétienne en théologie mariale courante voit le refus de Satan que l’homme lui soit supérieur par la place donnée à la Vierge Marie. Elle est Reine des anges, donc reine de Satan. Sa révolte viendrait alors de sa jalousie et de son refus de glisser du rang de n-1 de Dieu à celui de n-2. L’ancrage biblique de cette interprétation vient du chapitre 12 de l’Apocalypse : la Femme, que le Dragon attaque et dont il veut dévorer le nouveau-né, est couronnée d’étoiles. Elle est donc reine et le Dragon (qui symbolise Satan, selon l’interprétation la plus répandue, la Femme étant Marie, puisque son enfant nouveau-né a le titre messianique de conduire « les nations avec un sceptre de fer », et que le Messie, c’est Jésus le fils de Marie), échoue à la vaincre. Cette tradition tire peut-être le texte d’Ap 12 un peu loin mais elle tient.

Une révolte d’autres anges serait-elle possible ? Qui peut le dire avant la fin de l’histoire ? A priori, l’Apocalypse nous indique que les anges déviants ont été chassés du Ciel, ce qui laisse entendre que ceux qui restent sont fiables.

Mais, sur un plan plus philosophique, il ne faut pas oublier ce que nous disions en préambule. Le mal est absurde, il est le contraire de la Raison, le Logos en grec, donc le Christ (qui est « le Verbe » en latin, Logos en grec en Jn 1, 1). Satan est l’adversaire de Dieu, qui est le Bon, le Beau, le Vrai. Satan est donc mauvais, mais aussi laid et faux. Il a commis un acte absurde en se révoltant, puisqu’il a tout perdu. Or, l’absurde, le faux, sont par définition ce qui ne s’explique pas, puisqu’ils ne tiennent pas debout en raison.

D’ailleurs, à aucun moment le Christ ne tente de l’expliquer dans les Evangiles. Il montre juste qu’il ne faut pas discuter avec les démons et qu’il faut les chasser. Autrement, comme nous disions dans notre série d’articles sur le mal, on ne l’explique pas, on le combat.

Pourquoi la révolte des mauvais anges et peut-il y en avoir une autre?
4 (80%) 8 votes