Pourquoi baptiser les nouveaux-nés?

Ne vaudrait-il pas mieux attendre que les enfants soient capables de comprendre, qu’ils soient capables de réciter eux-mêmes le Credo, pour les baptiser? C’est une question que l’on entend souvent.

Mais le baptême n’est pas seulement une profession de foi. Il n’est pas seulement une entrée dans la communauté chrétienne. Il est aussi le sacrement qui ouvre à la vie trinitaire en lavant du péché originel.

La foi nous apprend que, avant même d’avoir commis nous-mêmes des péchés, nous avons contracté par la génération le péché originel, c’est-à-dire que nous partageons le péché d’Adam et Eve qui se sont révoltés contre Dieu. Adam, premier père de l’humanité, a entraîné avec lui tous ses enfants. C’est pour nous laver de ce péché originel que le Christ s’est incarné et a souffert sa Passion. Et, chef de l’humanité sauvée, il nous entraîne tous à sa suite dans sa gloire. Mais il faut pour cela que les mérites de sa Passion nous soient appliqués et ils le sont par le baptême.

Voilà pourquoi nous baptisons les nouveaux-nés. Pour qu’ils soient, dès leur plus jeune âge, membres de cette humanité sauvée.

Pourquoi baptiser les nouveaux-nés?
2.3 (45%) 4 votes