Pourquoi baptiser des enfants et exiger deux ans de catéchuménat pour les adultes?

Pourriez-vous me dire pourquoi un enfant peut recevoir le baptême dès la naissance, mais pour un adulte il faille attendre 1 voire 2 ans? Dans la Bible il semble suffire de croire que Jésus est Dieu et Sauveur pour le recevoir. Si la raison est que les parents s’engagent pour l’enfant alors qu’il faut s’assurer que l’adulte pratique et reçoive une préparation solide de catéchisme, dans ma famille le baptême a toujours été une tradition sans que personne ne pratique ensuite. Aucun prêtre n’a jamais exigé que nous pratiquions ensuite pour recevoir le Sacrement.

C’est en effet problématique et les prêtres marchent sur des œufs. Mais c’est bien la règle : les parents qui font baptiser un enfant plus jeune que l’âge de raison s’engagent à lui donner une éducation religieuse. Concrètement, à ce qu’il soit catéchisé, qu’il pratique, qu’il fasse les sacrements d’initiation chrétienne : Première Communion et Confirmation.

Dans la pratique, les prêtres n’ont aucun moyen de vérifier a posteriori et, même dans des familles pratiquantes, les enfants ne font plus toujours leur Confirmation s’ils ne le souhaitent pas. C’est très grave mais c’est ainsi. Il arrive qu’un prêtre refuse de baptiser un enfant si les parents ne prennent pas cet engagement. Ca fait souvent scandale et le met dans une situation difficile. Qu’est-ce qu’il vaut mieux faire ? Ne pas brader le sacrement et refuser le baptême ou baptiser quand même en espérant que la grâce fasse son chemin on ne sait pas trop comment ? La réponse n’est pas simple.

Du coup, un parcours de catéchuménat de deux ans minimum est, finalement, assez court : le catéchumène recevra les trois sacrements lors de son baptême, là où un enfant fait de nombreuses années de catéchisme, et même d’aumônerie pour la Confirmation.

Quant à dire que croire que Jésus est Dieu et Sauveur est suffisant pour recevoir le baptême, certes. Mais il ne faut pas être naïf : il a toujours été précédé d’un enseignement, cela dès les premiers temps du christianisme. On peut difficilement croire en Jésus si personne ne nous l’enseigne. Lui-même a catéchisé ses disciples de longs mois. Dans les Actes des Apôtres, chaque baptême est précédé d’une catéchèse (pensons à Philippe et l’eunuque éthiopien, St Pierre et Corneille, les prêches de St Paul).

Les auditeurs des premiers missionnaires chrétiens avaient déjà une culture religieuse, même païenne. Il allait de soi pour tout le monde qu’il était possible qu’un dieu existe et qu’il ait créé l’univers. Ceux d’origine juive connaissaient déjà une grande partie de ce qui est devenue la foi chrétienne. De nos jours, les catéchumènes n’ont souvent aucune base religieuse. L’idée même de Dieu est complètement étrangère au milieu d’origine de certains, sans parler de siècles d’hostilité au christianisme dans les milieux athées, mais aussi dans l’Islam.

Qu’on ne s’y trompe pas, même les églises protestantes historiques demandent deux ans de catéchisation avant un baptême. Seules des églises évangéliques farfelues vont faire des baptêmes express. Mais est-ce que cela tient sur le long terme quand on voit que les fidèles peuvent changer d’église comme de boutique ? Et est-ce vraiment la foi chrétienne qui est crue ? Quand on voit les discours sur la théologie de la prospérité qui y sont prêchés, on peut en douter.

4.7/5 - (6 votes)

Commentaires

  1. Guy

    Je suis baptisé, pratiquant, je me suis marié (à l’église) avec une non-baptisée en 2019. Au cours de nos fiançailles et de la préparation au mariage, ma femme a demandé le baptême. Elle a reçu le baptême en 2020 l’année dernière.
    J’ai accompagné ma femme aux réunions de préparation pendant son catéchuménat, et nous avons tous les deux trouvé ces réunions très importantes et enrichissantes, tant pour elle que pour moi, cela a été l’occasion de consolider notre foi.

Répondre