Peut-on refuser le baptême à une personne?

 

Question: Une personne de religion musulmane a demandé à être baptisée en vue d’obsèques religieuses catholiques. Le curé de la paroisse et l’évêque ont répondu que le baptême n’était pas nécessaire. N’est-ce pas de la part de l’Eglise un refus de sauver une âme?

 

Il faudrait naturellement regarder le détail de la situation concrète. Il est possible que la personne demandant le baptême le fasse dans une intention sacrilège ou qu’elle nie explicitement le dogme de la sainte Trinité au nom de Laquelle est donné le baptême. Dans ces  cas, le prêtre ou l’évêque ont évidemment raison de refuser le sacrement.

Cependant, en principe, tout être humain non baptisé a le droit de recevoir le baptême. Et il est possible que ce refus soit plutôt lié à un doute sur la nécessité du baptême pour le salut. Auquel cas il serait parfaitement illégitime.

Une dernière interprétation est également envisageable: il peut n’y avoir aucun refus du baptême, mais simplement la demande d’une formation conséquente, dans le cadre du catéchuménat. Auquel cas il serait parfaitement logique que la personne ne reçoive pas immédiatement le baptême. Les catéchumènes peuvent recevoir des obsèques catholiques et la remarque que vous citez du prêtre et de l’évêque pourrait se comprendre dans ce cadre.

Bref, il est difficile de se prononcer sur cette affaire sans en connaître les tenants et les aboutissants. Mais les principes sont clairs: le baptême (d’eau, de sang ou de désir) est nécessaire au salut. Tout être humain non baptisé a le droit de demander le baptême, à la condition naturellement d’accepter la foi de l’Eglise (au moins implicitement).

 

 

 

 

 

Peut-on refuser le baptême à une personne?
Notez cet article