Péchés graves

Je remercie ce site pour la spontanéité des réponses aux questions. Je suis content d’avoir eu des réponses à mes questions. Cependant, il m’a été indiqué dans une des réponses reçues qu’il existe des péchés graves et moins graves. Ainsi, je voudrais savoir : qu’appelle-t-on péché grave et péché moins grave?

Nous sommes très heureux que nos réponses aident nos lecteurs. Pour répondre directement à la question, tout péché est grave en soi. Pour autant,  les péchés graves ou moins graves sont appelés dans la Tradition de l’Eglise « péchés mortels » et « véniels ». Un certain nombre de théologiens actuels préfèrent parler en termes de gravité car:

–        d’une part, un péché mortel conduit à la mort éternelle. Or, personne ne peut préjuger du repentir ou non de la personne jusqu’à son dernier moment, ni de la Miséricorde de Dieu

–        parler en termes de gravité permet de tenir compte de la complexité des situations et de l’évolution des personnes.

Nous avons expliqué dans une réponse précédente que le Kyrie en début de messe permet d’absoudre les péchés véniels, ou moins graves. Ce sont les péchés mortels, ou graves, qui requièrent le sacrement de réconciliation.

Les péchés les plus graves sont l’apostasie, l’adultère et le meurtre (ce qui inclut l’avortement). S’y ajoutent des péchés d’atteinte physique à la personne du Pape ou à des prêtres.

Ceci dit, l’Eglise s’appuie sur le Décalogue et la liste des sept péchés capitaux, d’où découlent tous les autres. Elle n’établit pas de « catalogue » de péchés car ils dépendent de leur degré, leur fréquence, de qui en est victime et de qui le fait. La grande tradition spirituelle en matière de confession, de St Charles Borromée à Alfonse de Liguori, ou encore de François de Sales, appelle plutôt le confesseur au discernement. Donnons quelques exemples :

–        le meurtre, nous l’avons dit, est un des péchés les plus graves qui soient. Cela inclut le suicide. Mais le suicide d’un enfant ou d’une personne n’ayant plus ses facultés mentales n’engagera pas leur responsabilité de la même manière

–        le vol est clairement un péché grave. Mais un menu larcin ponctuel n’est pas semblable à une entreprise mafieuse de grande envergure. Le Pape François est allé jusqu’à excommunier les participants à ces activités mafieuses

–        prêcher l’hérésie ou le schisme si on est prêtre ou évêque n’a pas la même portée que les écouter comme simple fidèle

–        violer une personne est très grave. Violer un enfant ou une consacrée l’est encore plus.

–        Etc.

C’est au confesseur de faire ce discernement et non au pénitent. Celui-ci ne doit pas s’exonérer s’il n’a pas parlé à un prêtre ou une personne ayant mandat de l’Eglise pour faire de l’accompagnement spirituel. Donc, une vie spirituelle saine implique se confesser régulièrement et sincèrement, ainsi que d’aller à la messe  – qui inclut le Kyrie – fréquemment.

Péchés graves
4 (80%) 9 votes