Patrick Banon et l’Eglise

Pourriez-vous me dire ce que pense l’Eglise du Patrick Banon spécialiste des religions. Que penser de ses ouvrages ? Est-il chrétien ?

L’Index n’existe plus et l’Eglise au sens institutionnel ne porte donc que rarement un jugement sur une personne ou ses œuvres, en dehors du champ théologique. Patrick Banon n’est pas théologien – ou en tous cas ne se positionne pas comme tel – donc « l’Eglise » n’a pas vocation à dire quoi que ce soit sur lui dans le cadre du Magistère. A l’inverse, un théologien qui propage des erreurs et hérésies en théologie peut être condamné et/ou interdit d’enseignement mais dans le cadre des facultés de théologie.

Evidemment, des pasteurs et théologiens, voire le Pape lui-même, peuvent dénoncer des erreurs en dehors du champ théologique. Cela a été fait à propos du nazisme, du communisme. Les encycliques sociales et économiques récentes comme Caritas in veritate ou Laudato si sont des critiques du capitalisme libéral et de l’idéologie libertaire. Rien de tel à propos de Patrick Banon.

En outre, il ne nous appartient pas de dire si Patrick Banon est chrétien ou non. Il ne se présente pas explicitement comme tel dans les documents que nous avons consultés, mais qui peut savoir ce qui se passe dans son for interne ?

En revanche, ses propos sur les écrits apocryphes et sa Biographie non autorisée de Jésus peuvent plutôt être critiqués sur le plan de l’exégèse et de l’Histoire, donc sur le plan scientifique. Ses thèses sur le « vivre-ensemble » peuvent être discutées, positivement ou négativement, sur le plan sociologique ou politique. Encore faut-il avoir lu ses œuvres pour pouvoir les analyser et les critiquer finement. Cela n’empêche pas non plus à des catholiques ayant les compétences pour cela (pasteurs, théologiens, philosophes, scientifiques etc) de mettre en garde leurs frères chrétiens sur ce terrain-là aussi. Pour notre part, nous estimons que la pensée quelqu’un qui se positionne comme écrivant des thèses « non autorisées » (par qui ? Par l’Eglise ?) et qui relaye celles qui ne résistent pas aux études bibliques sérieuses, que l’on soit croyant ou non…  En un mot, ça part mal.

Patrick Banon et l’Eglise
4 (80%) 3 votes