Parler en langue et éructer?

J’ai lu vos réponses sur la glossolalie et trouve qu’il y manque l’essentiel : une définition de celle-ci; saint Paul avait pourtant posé des limites précises dans les manifestations actuelles, est-on tout simplement certain que les éructations de la personne “privilégiée” appartiennent bien à une langue existante ? Il y a quelques années était sorti un film “Les Camisards”, historiquement très sérieux, où l’on voyait des “prophètes” huguenots recevoir un don du Saint Esprit, c’est à dire se trémousser en éructant des sons inintelligibles devant leurs coreligionnaires émerveillés. J’avais rêvé en le voyant de le faire voir à des Zoulous catholiques

Si nous voulons donner une définition de « glossolalie », le mot vient étymologiquement que glossa, « langue » en grec (au sens de l’organe) et le verbe laleo, « parler », « s’exprimer ». On le traduit par « parler en langue », avec le même jeu sémantique entre la « langue » organe et la « langue » idiome. Difficile de donner une définition plus précise car St Paul… N’en donne tout simplement pas.

Il est tout à fait exact que St Paul avait posé des limites à cet usage. Il traite de cette question en 1 Co 14, comme nous l’avons expliqué dans notre article https://www.reponses-catholiques.fr/eglise-et-glossolalie/. Il est curieux que la question ne le mentionne pas.

« Est-on tout simplement certain que les éructations de la personne “privilégiée” appartiennent bien à une langue existante ? » Justement, on est plutôt certain du contraire. La glossolalie est l’usage d’un langage mystérieux ne correspondant à aucune langue humaine. St Paul le rappelle en 1 Co 14, 2 que « personne ne comprend, car, sous l’effet de l’inspiration, il dit des choses mystérieuses. » Mais 1) il ne nie pas que la personne dit des choses cohérentes et 2) il confirme que c’est bien sous l’inspiration divine.

Du coup, il n’y a pas besoin d’aller chez les Camisards des temps anciens pour entendre réellement parler en langues : le premier groupe de prière charismatique venu le fait et, là encore, nous nous étonnons que l’auteur de la question le passe sous silence après avoir lu nos articles. Dire que ces Camisards « éructent » nous semble insultant pour nos frères protestants. Là aussi, la glossolalie est un lieu commun de tout le protestantisme évangélique et nous ne nous permettrons pas de juger si c’est sous l’action du Saint Esprit ou non. Le St Esprit souffle aussi, de temps en temps, dans les églises évangéliques et les catholiques leur ont emprunté bien des méthodes de louange, prière, évangélisation. Leur zèle à évangéliser y compris dans des lieux de persécution extrêmes contre les chrétiens, sous des régimes communistes ou islamistes, doit nous édifier.

Quant à la remarque sur les Zoulous catholiques, nous ne sommes pas sûrs de l’avoir bien comprise. Nous avons eu l’occasion de rencontrer des scholastiques religieux d’origine bantoue (groupe ethnique dont font partie les Zoulous) venus d’Afrique australe. Ils savent très bien ce qu’est la glossolalie des assemblées charismatiques. Mais ils sont aussi capables de tenir des propos très compréhensibles et de haut niveau dans un français de très bonne qualité, par exemple dans une thèse de doctorat en théologie