Notre Père tutoyé, langue de l’Annonciation et prêtres charismatiques

A propos de l’emploi du “Tu” et du “Vous” dans une prière cela ne relève en rien de la doctrine Catholique, de même en prononçant ou pas le “st” de Jésus Christ qui nous démarque des protestants, ou encore “amen” au lieu de “ainsi soit-il”, pourquoi ajouter cette formule après avoir prié en langue vernaculaire? La salutation de l’Archange Saint-Gabriel lors de l’Annonciation fut formulée en quelle langue? Si nous reprenons des prières composées en français par certains papes jusqu’à une période encore récente, le “vous” est employé. Souvenons-nous des paroles de la Sainte-Vierge aux divers voyants et voyantes aux sanctuaires du Laus, La Salette, la rue du Bac, Lourdes ainsi qu’en d’autres lieux, ce qui surprenait les autorités laïques et religieuses à une époque ou les enfants de milieux modestes ,et parfois même les adultes de même condition, étaient tutoyés. Je ne pense pas être le seul à employer le vous dans ma prière autant envers les personnes de la Sainte Trinité, qu’envers la Sainte Vierge, Saint-Joseph, tout les saints et saintes ainsi qu’envers les anges, il s’agit d’une marque de révérence! Les prières employant le” tu” m’indisposent, tout autant que le fait d’être tutoyé par une personne que je ne connais pas, ou bien par une personne d’un certain rang. Qui n’a pas connu les années sombres de l’Action Catholique au cours desquelles les prêtres et les religieuses se faisaient tutoyer, cela coïncide avec le départ de 7000 prêtres rien que pour notre pays. En ce cinquantenaire de Mai 68 nous devrions nous souvenir que nous devons ,aussi, cela à cette révolution dont nous ne nous relevons toujours pas! Pour terminer je précise que l’Emmanuel et les autres communautés charismatiques, s’il en existe encore, n’ont pas le monopole de la formulation de la prière des fidèles Catholiques latins à travers le monde. Le vouvoiement est une richesse de notre langue que les bobos méprisent!

Nous sommes navrés pour l’auteur de la question que la Sainte Ecriture et que les prières que le Magistère de l’Eglise l’indisposent mais nous n’y pouvons pas grand-chose. La seule chose que nous pouvons lui proposer, c’est d’en parler avec un accompagnateur spirituel solide et de se former pour améliorer l’intelligence de sa foi.

Il y a deux questions dans ce commentaire, donc répondons-y :

1° La Tradition nous a transmis trois mots hébreux passés dans la Liturgie : amen, Alleluia et Hosanna. Cela, quelle que soit la langue liturgique utilisée, y compris le grec ou le latin. C’est donc que les Pères apostoliques, puis de l’Eglise, leur ont attaché une importance particulière et ils nous viennent directement de la liturgie de la synagogue.

2° Quelle langue parlait l’Ange Gabriel à l’Annonciation ? Nous n’avons que ses paroles en grec dans l’Ecriture. Mais, l’auteur de la question l’a rappelé, les apparitions mariales se font toujours dans la langue des voyants. On peut donc raisonnablement faire l’hypothèse que l’Ange a parlé en araméen. Que ce soit dans cette langue ou en grec, ses paroles étaient forcément tutoyées.

Par ailleurs, nous n’avons pas à répondre pour la Communauté de l’Emmanuel ou telle autre communauté charismatique. Nous suggérons simplement au lecteur s’interrogeant « s’il en existe encore », de rejoindre le groupe de louange de sa paroisse ou un groupe d’évangélisation directe. S’il n’y en a pas dans sa paroisse, il y en a forcément dans son diocèse. Il peut aussi participer aux sessions de l’Emmanuel de Paray le Monial ou des propositions d’autres communautés du Renouveau. Par exemple, s’il est jeune professionnel, à Welcome to Paradise du Chemin Neuf.

Cela lui donnera l’occasion de se rendre compte de la proportion massive d’engagement des prêtres issus du Renouveau au XXIe siècle, plutôt que de se préoccuper des sorties de prêtres il y a 50 ans.

Notre Père tutoyé, langue de l’Annonciation et prêtres charismatiques
2.5 (50%) 8 votes