Messe dans d’autres confessions

Quand on va à la messe dans une église de confession différente, est-ce la même messe?

Précisons en préambule que la « messe » est propre à l’Eglise catholique. La « messe » n’est pas la même que dans l’Eglise catholique dans une église de confession différente, avec de très grandes variantes selon les confessions :

–  La Divine liturgie orthodoxe pourrait presque être dite comme étant la même messe, puisque nous avons la même foi eucharistique et la même foi tout court. Le Credo pourrait être quasi-semblable en disant que l’Esprit Saint procède « du Père par le Fils », ce que catholiques et orthodoxes étaient d’accord pour dire au Concile de Florence en 1438-1445. Les orthodoxes ont finalement rejeté les résultats de ce concile et la prise en Constantinople a enterré les ouvertures permises pour des siècles. La prière eucharistique pour le Pape et les évêques devrait aussi être adaptée, mais ce n’est pas le plus insurmontable. Les freins à la pleine communion entre catholiques et orthodoxes sont davantage ecclésiologiques que théologiques.

–  Les Luthériens célèbrent une Ste Cène où la croyance est dans la consubstantiation eucharistique (les substances du pain et du vin consacrés coexistent avec le Corps et le Sang du Christ), différente de la transsubstantiation catholique (pain et vin deviennent Corps et Sang). C’est proche de la foi catholique mais avec une différence. Les accords signés entre catholiques et luthériens pour résoudre ce point sont un progrès vers l’unité. Mais ils ont l’inconvénient de ne pas être admis par toutes les églises luthériennes. Quand elles fusionnent avec d’autres, dont la foi eucharistique est encore plus éloignée du catholicisme, comme en France avec les églises réformées, cela complique encore les discussions.

–  Les Anglicans ont une foi eucharistique proche des catholiques, un peu comme les Luthériens, mais pas semblable. Encore s’agit-il des High Church, les Low Church se rapprochant plus du calvinisme. La Traditional Anglican Church, à l’inverse, a tenté de se rapprocher les plus possible du catholicisme.

– Pour les églises issues du calvinisme, la Cène est symbolique. D’où des divergences éventuelles quand elles fusionnent avec les églises luthériennes, comme vu plus haut.

–  Les églises évangéliques et pentecôtistes n’ont pas de Cène. Leur culte ressemble donc encore moins à une messe. Il va en revanche s’approcher davantage d’une assemblée de louange du Renouveau charismatique catholique par d’autres aspects.

Enfin, rajoutons que les églises orientales en communion avec Rome – maronite, chaldéenne, syriaque-catholique, copte-catholique, arménienne-catholique, grecque-catholique etc – ont leur propre rituel mais la même foi eucharistique que les catholiques latins. Un catholique romain peut donc participer à leurs « messes ».

Messe dans d’autres confessions
4.8 (96.47%) 17 votes