Mariage civil et légitimité

alliance

Question: Mon père est baptisé, mais pas ma mère. Ils ne se sont pas mariés à l’Eglise et sont aujourd’hui divorcés. Bien que j’aie reçu récemment le baptême, est-ce que je suis considéré (ou ai pu être considéré avant mon baptême) par la loi divine comme un bâtard illégitime ou un “impur” ainsi que l’épitre 1 Co VII,10-15 le sous-entend?

Le passage que vous citez de l’épître aux Corinthiens ne dit pas que l’enfant d’un mariage entre un baptisé et un non-baptisé est “impur”. Voici le texte:

A ceux qui sont mariés, j’ordonne, non pas moi, mais le Seigneur, que la femme ne se sépare point de son mari. Si elle est séparée, qu’elle demeure sans se marier ou qu’elle se réconcilie avec son mari, et que le mari ne répudie point sa femme. Aux autres, ce n’est pas le Seigneur, c’est moi qui dis: Si un frère a une femme non-croyante, et qu’elle consente à habiter avec lui, qu’il ne la répudie point; et si une femme a un mari non-croyant, et qu’il consente à habiter avec elle, qu’elle ne répudie point son mari. Car le mari non-croyant est sanctifié par la femme, et la femme non-croyante est sanctifiée par le frère; autrement, vos enfants seraient impurs, tandis que maintenant ils sont saints. Si le non-croyant se sépare, qu’il se sépare; le frère ou la soeur ne sont pas liés dans ces cas-là. Dieu nous a appelés à vivre en paix.

Comme vous le constatez, saint Paul ne parle d’enfant “impur” que négativement: si le non-croyant n’était pas sanctifié par le croyant, alors vos enfants seraient impurs. Mais, précisément, le non-croyant est sanctifié par le croyant.

Cela étant, je ne peux répondre précisément à votre question.

En principe, un baptisé peut épouser une non-baptisée, mais à la condition de demander une dispense et à la condition de respecter les quatre piliers du mariage chrétien (liberté, indissolubilité, fidélité et fécondité, au sens d’ouverture à la vie). J’ignore si votre père a demandé cette dispense. Si oui, le mariage de vos parents était regardé par l’Eglise comme valide, bien que non sacramentel.

Mariage civil et légitimité
1.9 (38.75%) 32 votes