Livres apocryphes dans la Bible catholique?

Pourquoi la bible catholique contient-elle encore les livres apocryphes ou deutérocanoniques? Les considérez-vous comme étant inspirés de Dieu au même égard que les autres livres de la Bible? Pourquoi?

La Bible catholique (avec une majuscule) ne contient aucun livre apocryphe. Appeler « apocryphes » les livres deutérocanoniques (du deuxième canon) est de la propagande de groupes protestants fondamentalistes. Dieu merci, les églises protestantes sérieuses et actives dans l’oecuménisme n’emploient plus ce terme depuis longtemps.

Ensuite, la Bible catholique ne contient pas « encore » des livres deutérocanoniques. Elle les contient depuis que le canon est fixé. Cela a pris quelques siècles, tout comme pour le canon hébraïque, qui a eu aussi ses stop and go : le Siracide y a été un moment inclus puis exclu, c’est fluctuant pour le Livre d’Esther mais il est lu à la fête de Pourim qui commémore la sauvegarde des Juifs grâce à l’intervention d’Esther etc.

Le canon catholique se fonde sur l’Ancien Testament en grec, la Septante, qui contient les livres deutérocanoniques. Les Protestants se sont basés sur la Bible hébraïque qui a exclu les textes non rédigés en hébreu, à quelques exceptions près : extraits de Daniel en grec et araméen, entre autres. Or, quand on y regarde de près, les textes exclus sont plutôt à l’avantage des chrétiens et confirment leur message : rôle de la Sagesse au côté de Dieu dans le Livre de la Sagesse (qui justifie la divinité de Jésus), résurrection des corps dans 2 Maccabées etc. Des exégètes pensent donc que le motif d’exclusion n’est pas que linguistique mais que les rabbins qui ont écarté ces livres l’ont fait dans un contexte de polémique anti-chrétienne. Tout comme les Protestants refusent les textes qui justifient des points de doctrine catholique comme la prière pour les morts, et donc le Purgatoire (2 Maccabées), le rôle des anges (Tobie) etc.

D’un point de vue chrétien, rejeter un livre comme 2 Maccabées est ennuyeux car d’autres écrits du Nouveau Testament y font clairement allusion. Par exemple L’Epître aux Hébreux, évoque en He 11, 35 le martyre de la mère et des sept frères de 2 M 7. De même, les citations de l’Ancien Testament contenues dans le Nouveau, et particulièrement dans la bouche de Jésus, proviennent de la Septante. Ecarter la Septante, c’est donc, quelque part, nier les paroles du Christ et lui donner tort.

Le lecteur pourra aussi se référer à notre article : https://www.reponses-catholiques.fr/constitution-du-canon-des-ecritures-du-judaisme/.