Linceul de Turin

 

 

 

Question: j’ai vu a la télé un reportage sur le linceul de Turin. Plus tard, j’ai reçu la visite de “Témoins de Jehovah”, qui m’ont dit que, d’après eux, c’était “de la foutaise”. Qu’en pensez-vous?

Rien n’impose de croire que le linceul de Turin soit effectivement le Suaire dans lequel fut enseveli le Christ. Ce n’est pas un article de foi et, si cette vénérable relique se révélait un jour, n’être pas le Saint-Suaire, cela ne remettrait nullement en cause notre foi en la Résurrection.

Cependant, je crois, pour ma part, qu’il s’agit bien du Suaire du Christ, pour plusieurs raisons:

D’abord, il s’agit d’un linceul ayant enveloppé un crucifié. Si, comme le disent les opposants à l’authenticité du linceul, il s’agissait d’un faux datant du Moyen Age, il faudrait expliquer la curieuse présence de ce crucifié: la crucifixion a cessé d’être un supplice utilisé en Occident vers le IVe siècle, lorsque l’empire est devenu romain. Il faudrait croire qu’une personne aurait singé la Passion du Christ pour produire ce “faux” – si l’on songe un instant à la dureté des supplices subis par Notre-Seigneur lors de sa Passion, on ne peut s’empêcher de penser que l’homme qui aurait produit ce faux serait bien masochiste.

Ensuite, je ne crois pas très probante la datation médiévale au carbone 14: le linceul de Turin a subi un incendie en 1532. Il n’y aurait rien d’étonnant à ce que la datation au carbone 14 soit particulièrement peu précise.

Enfin, je vois mal comment on pourrait expliquer, autrement que par la Résurrection du Christ, cette espèce de négatif photographique – a fortiori si on imagine qu’il s’agit d’un faux fabriqué au Moyen Age, à une époque où, que je sache, les connaissances en matière de photographie étaient bien restreintes! Pour moi, je crois que seul le “flash” de la Résurrection peut expliquer cette image tout à fait surprenante. En tout cas, à l’heure actuelle, les scientifiques restent incapables d’expliquer quel phénomène naturel aurait pu donner naissance à cette image.

Bref, si la science me prouvait que cette relique n’est pas authentique, cela ne m’ébranlerait absolument pas dans ma foi en la Résurrection du Sauveur. Mais, pour le moment, j’ai plutôt l’impression que toutes les “démonstrations” d’inauthenticité ont plutôt tourné à la confusion des démonstrateurs. Jusqu’à plus ample informé, je tiens donc le linceul de Turin pour l’authentique Saint-Suaire du Christ.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Linceul de Turin
1 (20%) 13 votes