Les trois maris de Ste Anne et les deux de la Vierge Marie

Contrairement à ce que vous dites, n’est-il pas évident que Marie mère de Jésus ait eu en fait 5 fils : 1) Jésus, 2) Jacques le juste, 3) Joseph ou Joset Barsabas, 4) Simon le Zélote, 5) Jude ? Par ailleurs, lors de la crucifixion auprès de la croix selon les évangiles canoniques il y avait 3 ou 4 femmes portant le prénom de Marie : 1) Marie mère de Jésus, 2) Marie SALOMé mère des 2 apôtres Jacques le majeur et Jean, 3) Marie JACOBé mère de l’apôtre Jacques le mineur et 4) Marie Magdalena . Vous avez confondu Jacques le juste frère de Jésus avec son cousin Jacques le mineur car Marie Salomé était la demi-soeur de Marie mère de Jésus, toutes deux étant les filles d’Anne, de plus cette dernière ayant eu 3 maris : 1) Joachim père de Marie, 2) Zébédée père de Marie Salomé, 3) Cléophas père de Marie Jacobé.  Conclusion : Jacques le juste, Joseph (Josep), Simon le zélote et Jude étaient bien les frères de Jésus (sources WIKIPEDIA) ?

Cette question va être l’occasion de donner aux lecteurs que cela intéresse quelques éléments de méthode exégétique.

1° Pour commencer, Wikipédia, c’est parfois pratique, et nous y renvoyons parfois nos lecteurs en complément d’un de nos articles. Mais enfin, réfuter notre réponse à l’article « Les frères de Jésus » (https://www.reponses-catholiques.fr/les-freres-de-jesus-2/) et faire de la théologie biblique en ne citant comme référence que Wikipédia, ce n’est pas très sérieux. Surtout quand on sait que certains articles sont signalés comme étant insuffisamment sourcés et rigoureux sur le plan scientifique. Quoique nos lecteurs pensent de nos réponses, nous leur garantissons qu’elles se fondent sur d’autres connaissances théologiques et bibliques, validées par des diplômes universitaires canoniques, que le premier site Internet venu. Et tant qu’à le citer, le minimum de respect pour ses interlocuteurs est de mettre un lien exact vers l’article sur lequel on s’appuie.

2° Nous remercions l’auteur de citer les femmes au pied de la Croix, en paraphrasant exactement notre propre article. C’est toujours gratifiant d’être cité par les autres.

3° Plus sérieusement, quelle preuve a l’auteur que le Simon cité dans les frères de Jésus est l’Apôtre Simon le Zélote (et aussi Jude le même que l’Apôtre du même nom, tant qu’on y est?) ? Ce sont des noms très courants. Ce n’est pas impossible mais il faudrait un élément scientifique pour le confirmer : un texte, la citation d’un exégète etc.

Nous estimons que les textes indiquent plutôt le contraire. Dans l’épisode où la mère et les frères de Jésus viennent le chercher (Mc 3, 31 ; Mt 12, 46), Il répond « tendant sa main vers ses disciples… ‘Voici ma mère et mes frères’ » (Mt 12, 49, parallèle en Mc 3, 34).  Or, la liste des Apôtres contenant les noms de Simon le Zélé/Zélote et Jude est déjà fixée au préalable dans ces deux Evangiles : en Mt 10, 2-5 et Mc 3, 16-19. Comment ces deux personnages, ou même seulement Simon,  pourraient être à la fois frères de Jésus et parmi ces disciples qu’Il leur oppose ? C’est incohérent.

4° Il est possible – mais pas prouvé. Plusieurs exégètes pensent le contraire – qu’il y ait trois Jacques et que Jacques le Juste ne soit pas Jacques le Mineur. Mais Marie Jacobé est femme de Cléophas/Clopas. Donc son fils Jacques n’est ni le fils d’Alphée, ni celui de Zébédée. Cela ne veut pas dire que Jacques le Juste est le frère de Jésus. Il peut, en effet, être fils de Marie femme de Cléophas.

5° Que la sœur de Marie au pied de la Croix en Jn 19 soit Marie femme de Clopas est une possibilité mais le texte grec ne permet pas de dire s’il y a trois ou quatre femmes. Que deux sœurs (le texte ne dit pas qu’elles sont des demies-sœurs, encore une affirmation non étayée) s’appellent Marie est, au minimum, curieux.

6° Notons que « Barsabas », en araméen, veut dire « fils de Sabas » ou un nom proche. Si ce Joset est fils d’un Sabas, ce n’est pas le fils de Joseph. Comment serait-il le frère de Jésus ? La Vierge Marie aurait eu deux maris ? Et puis quoi encore ?

7° Mais le pompon est la litanie des maris d’Anne. Trois maris ? Bigre ! D’où cela sort-il ? Anne n’est évoquée que dans le Protoévangile de Jacques qui, au passage, n’est pas un texte canonique. Signalons simplement au passage l’absurdité de l’assertion : Clopas/Cléophas et Zébédée sont présentés par notre auteur comme les pères de Marie-Jacobé et Salomé, alors que les Evangiles nous disent que ce sont leurs maris.

Nous invitons donc nos lecteurs à se former en Bible, et à être rigoureux dans leurs lectures et leurs analyses, pour éviter de relayer n’importe quoi.

Les trois maris de Ste Anne et les deux de la Vierge Marie
4.7 (93.33%) 15 votes