Les “nephilim”

nephilim

Question: Pouvez-vous me dire de quels “fils de Dieu” il est question dans genèse 6, 1-4?

Redonnons d’abord ces versets (dans la traduction de la Bible de Jérusalem):

Lorsque les hommes commencèrent d’être nombreux sur la face de la terre et que des filles leur furent nées, les fils de Dieu trouvèrent que les filles des hommes leur convenaient et ils prirent pour femmes toutes celles qu’il leur plut. Yahvé dit : Que mon esprit ne soit pas indéfiniment responsable de l’homme, puisqu’il est chair; sa vie ne sera que de cent vingt ans.Les Nephilim étaient sur la terre en ces jours-là et aussi dans la suite quand les fils de Dieu s’unissaient aux filles des hommes et qu’elles leur donnaient des enfants; ce sont les héros du temps jadis, ces hommes fameux.

Ces versets sont en effet difficiles et ont suscité diverses interprétations. La racine en hébreu NFL signifie « tomber ». Ces nephilim seraient donc « ceux qui font tomber », ou « qui tombent ». Ils sont souvent traduits par « géants ». Une certaine interprétation dans le judaïsme avance que ces nephilim, seraient le fruit des amours entre des anges déchus et des femmes humaines. Ce qui pose un problème puisque les anges n’ont pas de corps. Ils pourraient être aussi les anges déchus eux-mêmes. La références aux « héros du temps jadis » laisse supposer un fond mythique antérieur au judaïsme et qui continuait à courir dans des légendes populaires.

On peut cependant tenter une interprétation plus spirituelle : les « fils de Dieu », sont, dans la plupart des textes, les rois d’Israël ou des personnages éminents (cf. Psaume 2, verset 7 et bien d’autres textes encore). Dans Le christ juif, Boyarin montre que ce titre ne signifiait rien d’autre qu’une titulature de prestige, sans supposer une quelconque divinité pour le bénéficiaire – contrairement au « Fils de l’homme » à partir du Livre de Daniel, au sens beaucoup plus fort, qui englobe la personne ainsi désignée dans la sphère divine. A ce titre, il est révélateur que Jésus se désigne lui-même bien plus souvent comme « Fils de l’homme » que « Fils de Dieu ».

Pour en revenir aux nephilim, ils seraient donc les enfants de personnages de haut rang ou de prêtres, le titre de « filles des hommes » attribué à leurs mères soulignant leur solidarité avec le reste du genre humain. Lire ce texte venant juste après le récit de la chute permet aussi de méditer sur l’histoire du salut passant de la maternité d’Eve, la « mère des vivants » à celle de Marie, réellement la mère du Fils de Dieu.

Les “nephilim”
3 (60%) 1 vote