Les femmes en pantalon sont elles damnées?

Votre mail de ce jour lundi de Pâques est très surprenant et plus encore. Comment pouvez-vous répondre, à la personne qui a exprimé avec justes raisons, des remarques sensées sur le port des pantalons à l’église :  « L’auteur de la question parle de la prudence comme mesure de nos jugements. St Ignace de Loyola, à la suite de la tradition des Pères du Désert nous rappelle que c’est plutôt le discernement. En ce jour de Vendredi Saint, nous suggérons à l’auteur de la question de se mettre au pied de la Croix et de supplier le Christ, mort pour notre Salut (et à qui on a retiré sa tunique), de lui accorder la grâce du discernement. » ? Ce paragraphe vous concerne doublement ! Peut-être pourriez-vous relire les paroles de Notre Dame à la Salette ? Ou bien encore, vu le ton de votre réponse, demander à la Sainte Vierge pourquoi elle ne porte pas de pantalons ? Vous avez fait une digression sur le droit de vote pleine d’erreurs historiques, mais là peu importe. La mode actuelle est androgyne, transgenre … La vertu de prudence, si vous connaissez, oblige à ne pas la suivre. Le féminisme a fait beaucoup de tort à la femme, son principal but était de rendre normal, banal, et même obligatoire l’avortement. Les femmes sont prises au piège, elles sont devenues criminelles à cause de la mode de la femme libérée qui porte le pantalon ! Les tenues sexy, complémentaires du pantalon, sont aussi de mode, et à l’église on peut aussi en voir pour recevoir la Très Sainte Communion. Si Jésus-Christ a souffert terriblement jusqu’à être dénudé sur la croix, ce n’est justement pas pour permettre aux femmes de porter à l’église des vêtements irrespectueux. Que l’Esprit-Saint vous éclaire.

Ce qui est surprenant, c’est de voir évoquer un article du Lundi de Pâques (2018) lorsque nous n’en avons publié aucun ce jour-là. Peut-être que la question fait allusion à notre billet « Les femmes, l’Eglise et les pantalons » : https://www.reponses-catholiques.fr/les-femmes-leglise-et-les-pantalons/, que nous avons mis en ligne le 30 mars dernier, c’est-à-dire le Vendredi Saint. Mais passons. Ce long commentaire comporte plusieurs assertions et nous ne pourrons réagir à toutes : par exemple, lorsqu’on mentionne nos erreurs historiques, encore faudrait-il savoir lesquelles afin que nous puissions répondre. Dire que « les tenues sexy » sont « complémentaires du pantalon » est plus que discutable : en général, les femmes voulant paraître sexy se mettent plutôt en mini-jupe. Nous ne voyons d’ailleurs pas le rapport entre ces tenues sexy, la Très Sainte Communion et le port du pantalon.

Mais venons-en aux trois questions que contient cette longue tirade.

1° “Comment pouvez-vous répondre, à la personne qui a exprimé avec justes raisons, des remarques sensées sur le port des pantalons à l’église : ‘L’auteur de la question parle de la prudence comme mesure de nos jugements. St Ignace de Loyola, à la suite de la tradition des Pères du Désert nous rappelle que c’est plutôt le discernement. En ce jour de Vendredi Saint, nous suggérons à l’auteur de la question de se mettre au pied de la Croix et de supplier le Christ, mort pour notre Salut (et à qui on a retiré sa tunique), de lui accorder la grâce du discernement.’ ?”

Comment ? En nous fondant sur la Sainte Ecriture et le Magistère de l’Eglise. Nous le répétons, rien n’y est écrit contre le port du pantalon et l’apport patristique à la Tradition que représente la Lettre à Diognète indique le contraire.  Donc prétendre interdire le pantalon aux femmes à partir de considérations pseudo-religieuses est erroné et dénote une absence totale de discernement spirituel, d’où la référence aux Pères du désert et à St Ignace. Prétendre empêcher l’accès aux Sacrements sous ce prétexte est même grave car, de toute façon, l’auteur de la question n’a reçu aucun mandat de l’Eglise pour le faire.

Ajoutons que sa façon de s’habiller a fait partie des chefs d’accusations contre Ste Jeanne d’Arc. A vouloir interdire le pantalon aux femmes, on en arrive à bruler des saintes !

2° « Peut-être pourriez-vous relire les paroles de Notre Dame à la Salette ? »

Nous sommes allés à La Salette et nous y avons lu les messages de la Vierge. Nous n’y avons certainement rien lu où elle s’exprimerait à propos du port du pantalon.

3° « Ou bien encore, vu le ton de votre réponse, demander à la Sainte Vierge pourquoi elle ne porte pas de pantalons ? »

Vu le ton de la question, est-ce que son auteur a demandé à la Sainte Vierge pourquoi elle n’a pas mis de pantalon à son Fils ?

Quant à accuser les femmes qui portent des pantalons du crime de l’avortement, que Dieu pardonne à cette personne qui profère de telles paroles !

Les femmes en pantalon sont elles damnées?
5 (100%) 4 votes