Les évangiles apocryphes

ste anne et st joachim

Sainte Anne et saint Joachim, parents de la Vierge Marie

Question: que faut-il penser des évangiles apocryphes dont on entend tellement parler? Apparemment, ils ne sont pas interdits par l’Eglise, mais je pense que, si cela ne se trouve pas dans la Bible, cela n’a pas la même valeur que la Parole révélée.

Il est certain que les évangiles apocryphes n’ont pas l’autorité de la Révélation contenue dans les Ecritures canoniques (les textes que l’on trouve dans les Bibles reconnues par l’Eglise).

Leur statut dépend beaucoup des cas particuliers.

Certains évangiles apocryphes sont carrément hétérodoxes (la plupart de ceux qui se trouvent dans ce cas sont gnostiques, et pensent, en particulier, qu’un dieu mauvais a créé la matière, alors que, pour nous catholiques, la Création est bonne et oeuvre de Dieu).

D’autres sont “farfelus” et inventent toutes sortes d’anecdotes sur la vie de Jésus ou de la Vierge Marie.

D’autres enfin complètent utilement ce que nous savons par les “vrais” Evangiles. Par exemple, c’est par l’évangile de saint Jacques (apocryphe) que nous connaissons les noms des parents de la Vierge Marie, sainte Anne et saint Joachim.

Il importe donc de lire ces textes avec prudence et de ne jamais les mettre sur le même pied que les textes du Nouveau ou de l’Ancien Testaments, mais ils peuvent aussi nous donner des renseignements intéressants sur le contexte historique de la Révélation.

Les évangiles apocryphes
3.8 (76.84%) 19 votes