L’Eglise prie-t-elle pour les morts?

Peut-on prier pour le salut d’un mort? L’Eglise prie pour la délivrance des âmes du purgatoire mais rarement (jamais?) dans la liturgie on ne prie pour le salut d’une personne déjà morte. Je pense particulièrement aux personnes suicidées. En effet, le Christ offre son salut à tous les hommes y compris ce qui sont morts avant sa venue. Ainsi, une prière, un sacrifice offert pour le salut d’une personne décédée devrait être “efficace”.

Oui, tout à fait, « une prière, un sacrifice offert pour le salut d’une personne décédée » pourrait bien « être “efficace” ». C’est pour ça qu’on fait « dire des messes » pour des défunts et qu’il y a un rituel de funérailles où on prie pour la personne qu’on enterre. Nous disons cependant « pourrait être efficace » plutôt que « devrait » car c’est Dieu qui décide et on ne peut pas lui forcer la main. On peut juste le prier.

Nous nous demandons néanmoins ce qu’est une âme du Purgatoire dans l’esprit de l’auteur de la question car il n’a pas l’air de s’aviser qu’il s’agit de l’âme d’un mort. Donc, quand on prie pour les âmes du Purgatoire, on prie bien pour des personnes décédées. De même, nous nous demandons où il a vu que « rarement (jamais?) dans la liturgie on ne prie pour le salut d’une personne déjà morte. » Car on le fait à toutes les messes dans la prière eucharistique, au passage qui s’intitule justement « prière pour les défunts ». Et, si quelqu’un fait dire une messe pour un mort, il est nommé à ce moment-là.

De même, dans la Liturgie des Heures, on prie pour les défunts pratiquement à chaque office des laudes ou des vêpres. Donc, oui, on peut prier pour le salut d’un mort, c’est même très recommandé. Et l’Eglise prie pour les morts de multiples façons.