L’Eglise est-elle machiste?

couronnement BVM

Question: Un professeur de mon fils a dit que les catholiques étaient des “machos” parce que l’Église ne permettait pas l’ordination des femmes. J’aimerais pouvoir expliquer avec tous les arguments possibles et solides la raison pour laquelle l’Église ne permet pas l’ordination de femmes. Et pourquoi les catholiques ne sont pas de machos.

Nous répondons ici à la deuxième partie de la question présentée hier.

 

b) Machisme de l’Eglise ?

Dans la société antique où vivaient le Christ et les premiers chrétiens, aucune religion ne donnait le même statut spirituel à un homme ou une femme. Pour Platon, un homme n’ayant pas été exemplaire se réincarne en femme (Timée). Les cultes à mystère étaient interdits aux femmes, d’ailleurs exclues de la plupart des écoles philosophiques. Le Christ annonce le salut à tous, hommes et femmes, sans hiérarchie spirituelle entre les deux. « Il n’y a plus homme ni femme, esclave ou homme libre », écrit St Paul (Ga 3, 28). De saintes femmes sont présentes dans l’entourage du Christ et des apôtres dès le début.

L’Eglise est la première institution en Occident exigeant le consentement des époux lors d’un mariage, ce qui défend en particulier les filles risquant d’être mariées de force. En interdisant la polygamie et le divorce, elle protège la dignité de la femme mariée et la défend contre la répudiation. Bien mieux, les femmes ont, dès les débuts de l’Eglise, le droit de ne pas se marier et de gérer leurs biens en toute indépendance, comme la vierge consacrée sainte Geneviève. On ne compte plus les « vierges et martyres » mortes parce qu’elles voulaient se consacrer à Dieu sans la tutelle d’un homme.

Aucune différence juridique n’est faite dans le droit canonique entre un homme et une femme, au contraire du droit civil, y compris en France jusqu’à très récemment. Le Pape Benoît XV a pris la parole pour que les femmes aient le droit de vote dès le début du siècle et les députés de la Troisième République le leur ont refusé « pour ne pas qu’elles votent comme les curés ». Il a fallu attendre De Gaulle, homme d’Etat catholique, pour que les femmes aient ce doit en France, après quasiment tous les pays occidentaux, et même la Turquie ! Et quelle institution humaine a permis dès le Ve siècle à des femmes de se constituer en groupes autogérés assurant toutes sortes d’activités, avec une hiérarchie purement féminine, en toute autonomie, comme les congrégations religieuses ? Et cela dans le monde entier ?

Enfin, sur le plan spirituel, plusieurs femmes sont « Docteurs de l’Eglise », à commencer par sainte Thérèse d’Avila, grande fondatrice de couvents et “leader” de son organisation. C’est elle qui a amené les carmes hommes à se réformer et non l’inverse. En outre, 53% des saints catholiques sont des saintes, tandis que 2% des hommes illustres du Petit Robert sont des femmes. Quelle institution humaine, de nos jours, a une telle parité, en honorant davantage ses femmes illustres que ses hommes ?

L’Eglise est-elle machiste?
4 (80%) 4 votes