Le Sacré-Cœur, qu’est-ce que c’est ?

Je passe sur la définition de ce qu’est qu’une « dévotion » pour aller à l’essentiel. Puisque nous sommes des êtres de chair, nous avons besoin de supports pour notre prière, notre vie de relation à Dieu. La Sainte Écriture elle-même s’exprime dans un langage imagé, et n’hésite pas à parler de « la main » de Dieu ou de son « cœur ». Dans la conception biblique, le « cœur » c’est le centre profond de l’homme, le lieu de son intimité personnelle, où il fait ses choix, prend les décisions fondamentales de son existence. Les derniers prophètes (Jérémie et Osée) ont particulièrement insisté sur le fait que le cœur était, en nous, le lieu central de notre humanité. Il est facile de comprendre alors pourquoi, assez rapidement, les chrétiens ont porté leur attention spirituelle sur le « cœur » du Fils de Dieu fait homme. Et comme en plus, l’évangile selon saint Jean avait montré Jésus blessé au cœur sur la Croix (Jean 19, 34), beaucoup se sont plus à méditer sur cette effusion, symbole des grâces que la Passion du Christ procure à l’Église et à chacun des fidèles.

L’image du cœur est d’autant plus suggestive qu’elle touche à la réalité même de notre foi. Jésus est mort volontairement, le cœur transpercé par la lance du soldat romain, par amour pour nous. Son amour nous a affranchis du péché. Cette méditation s’est appuyée sur des images produites par des artistes chrétiens. Elle a été encouragée par l’Église dans la mesure où elle rappelait à tous l’amour miséricordieux et invitait à y répondre par un amour d’imitation. Il est étonnant de constater que partout où cette dévotion s’est répandue, elle a produit de réels fruits de conversion et d’innombrables initiatives caritatives et pastorales. Pensons en particulier à la dévotion envers l’Eucharistie. On rappelle souvent qu’il y a eu des excès, et parfois quelques fautes de goût. Et alors ? Qui osera se focaliser sur ces bricoles et risquera ainsi de manquer l’essentiel ? Pas moi, en tout cas.

Abbé Hervé Courcelle Labrousse

Le Sacré-Cœur, qu’est-ce que c’est ?
4.6 (92.5%) 8 votes