Le Notre Père et l’Ave Maria sont-ils illogiques?

La question à laquelle vous répondiez était mal posée. Ce qui permettait à votre réponse  (lue au préalable) de “noyer le poisson”. C’est pourquoi, la question a été recadrée. En langue française, est-il logique de vouvoyer la Vierge Marie (une créature) dans le “Je vous salue Marie”, et de tutoyer Dieu (son créateur et le nôtre) dans le “Notre Père” ?

Tout d’abord, nous sommes navrés pour les auteurs de certaines questions que d’autres se permettent de qualifier leurs questions de « mal posées ». Pour notre part, nous garantissons à nos lecteurs que, bien ou mal posées, toutes leurs questions sont valables et méritent réponse… A condition bien sûr que ce soient réellement des questions.

Nous sommes également désolés que notre article « Tutoiement et vouvoiement du Notre Père et de l’Ave Maria » (https://www.reponses-catholiques.fr/tutoiement-et-vouvoiement-du-notre-pere-et-de-lave-maria/) soit considéré comme « noyant le poisson ».  Saisissons donc cette opportunité de mettre les points sur les « i ».

Pour commencer, il nous semble que cette question-ci demande, pour le coup, à être sérieusement recadrée. Elle dénote en effet une grande confusion sur différents plans, que nous allons examiner.

1° Plan linguistique : la question demande s’il est « logique », « en langue française » de tutoyer un interlocuteur et vouvoyer un autre. La réponse est évidemment « oui » : les textes en question sont parfaitement corrects en grammaire et syntaxe. Ils ne posent donc aucune difficulté de langue.

2° Plan sociologique : tutoyer son père est tout de même la pratique la plus courante de nos contemporains et vouvoyer sa mère peut exister, même si c’est plus rare. Donc on ne voit pas quel problème cela pose

3° Plan théologique : le tutoiement renforce de façon très concrète de croire en un Dieu « Père ». Cela n’empêche pas du tout de vouvoyer d’autres personnes qui n’ont rien à voir avec Dieu

4° Plan doctrinal : comme expliqué dans notre article précédent, s’agissant du Notre Père, lorsque l’Ecriture et le Magistère nous proposent une prière tutoyée, il est normal de la prier ainsi… Refuser que ce soit possible signifie une non adhésion la foi catholique

5° Plan exégétique : c’est cet aspect qui offre en fait le plus matière à discussion pour l’Ave Maria. La première partie est scripturaire, donc tutoyée. Le texte de la prière en latin est tutoyé, tout comme dans différentes langues (italien, par exemple) alors même que le  vouvoiement existe dans ces langues. On peut par conséquent s’interroger s’il est « logique » qu’il soit vouvoyé en français. Rien ne le justifie, hors l’usage, ce qui n’est pas la même chose que la Tradition au sens magistériel.

Il en résulte que l’Ave Maria tutoyé de la Communauté de l’Emmanuel est finalement plus proche de la Sainte Ecriture et du Magistère que le texte vouvoyé. Et nous défions quiconque de remettre en cause la solidité doctrinale de la Communauté de l’Emmanuel.

Le Notre Père et l’Ave Maria sont-ils illogiques?
4.5 (90%) 8 votes