Le Jugement Dernier est il une représentation humaine?

En évoquant le “jugement particulier” et le “jugement général”, L’Eglise ne pratique-t-elle pas un anthropomorphisme ? Dieu n’est pas dans le temps des hommes : il voit ceux d’avant et ceux d’après. Je n’ignore pas que des passages du NT évoquent ce jugement général, mais d’autres laissent comprendre que le retour du Seigneur devait arriver rapidement, ce qui ne s’est pas produit.

Ce qui ne s’est pas encore produit. Car, que veut dire « rapidement » ? A l’échelle de quoi ? D’une génération ? D’une vie humaine ? D’un siècle ? De l’humanité ? D’une ère géologique ? Il arrivera peut-être « rapidement » par rapport au temps entre le Précambrien et sa venue au Ier siècle, voire à l’échelle de l’homo sapiens. Qui peut le dire ?

Ensuite, on ne parle pas de « jugement particulier » et de « jugement général » mais de « Jugement Dernier », cela déjà dans la littérature religieuse juive avant le christianisme. Il en découle que, certes, Dieu n’est pas dans le temps des hommes. Mais Dieu a créé le temps, il y a une linéarité du temps, et donc un commencement et éventuellement une fin. En outre, le Dieu de la Bible est un Dieu qui agit dans l’Histoire, non un Dieu qui en est tellement en dehors qu’Il devient le « dieu des philosophes » que critique Pascal, le Grand Horloger maçonnique. Ce dieu absent de l’histoire-là peuple bien des hérésies depuis les gnostiques du Ier siècle.

Enfin, si ce jugement est « Dernier », c’est qu’il n’y a pas d’hommes « d’après ». Ils sont tous « d’avant ».Ce sont les hommes qui sont jugés, donc il faut bien un « anthropomorphisme » car, autrement, comment les juger ? Quant au Juge, Il s’est incarné en homme en Jésus-Christ. Ce qui caractérise le Dieu des chrétiens, c’est qu’Il est, justement, « anthropomorphique ».

3.7/5 - (3 votes)

Répondre