Le culte marial n’est-il pas idolâtrique?

C’est une objection que l’on entend parfois de la part de certains protestants (même si les protestants, au moins en France, sont moins agressifs qu’au XIXe siècle sur ce thème).

Les catholiques (et les orthodoxes) ont une grande dévotion mariale. Cela tient naturellement au rôle de la Vierge Marie dans l’histoire du salut. C’est son “oui” qui nous a donné le Sauveur. Et elle fut la première au pied de la Croix, alors que presque tous les Apôtres avaient fui.

Les protestants ont raison de nous présenter l’objection, s’ils entendent par là qu’aucun homme, excepté le Christ, ne peut recevoir un culte d’adoration. “Un seul Dieu tu adoreras” nous dit le premier commandement.

Mais, jamais l’Eglise n’a encouragé à confondre la Vierge Marie et son divin Fils dans un unique culte. Nous distinguons bien: au Christ, le culte que l’on appelle techniquement de “lâtrie” (celui qu’on doit à Dieu seul) et aux saints, le culte de “dulie” (de vénération). La Vierge Marie étant la reine de saints et des anges est vénérée d’un culte d’hyperdulie.

Elle n’est pas, pour nous, une “déesse”. Mais elle est notre meilleur intercesseur auprès de son Fils. Selon la formule traditionnelle, nous nous adressons “ad Jesum per Mariam”.

Le culte marial n’est-il pas idolâtrique?
1.39 (27.88%) 33 votes