Le concile de Trente a-t-il ajouté des livres à la Bible?

Une session du concile de Trente

Question: Un ami protestant m’a déclaré que le livre de la Sagesse ne figurait pas dans l’Ancien Testament avant le concile de Trente. Est-ce vrai?

Non. Ce qui est vrai, c’est que les protestants ont rejeté un certain nombre de livres bibliques, notamment ceux que l’on appelle “deutérocanoniques” dans l’Ancien Testament (mais aussi l’épître de saint Jacques, par exemple, dans le Nouveau Testament, car ce texte posait à Luther d’insolubles problèmes théologiques, en insistant sur les oeuvres comme conséquence de la foi – on parle d’ailleurs souvent pour les épîtres “catholiques”, de saint Jacques, saint Pierre, saint Jude, et saint Jean, également de livres deutérocanoniques, même si la logique est un peu différente des deutérocanoniques de l’Ancien Testament).

Les livres deutérocanoniques de l’Ancien Testament sont le livre de Judith, le livre de Tobie, les passages grecs des livres d’Esther, Daniel et Baruch, les livres des Macchabées, l’Ecclésiastique, et le livre de la Sagesse, dont votre ami parlait.

Ces livres ne figurant pas dans le canon hébraïque (les pharisiens ont considéré que la traduction grecque des Septante faisait, si je puis dire, la part trop belle à l’interprétation chrétienne des Ecritures et ont donc interdit cette version), les protestants les ont rejetés au XVIe siècle comme non traditionnels. Le concile de Trente s’est contenté de rappeler la Tradition – d’ailleurs, les Eglises orientales séparées ont le même canon que l’Eglise catholique.

Le concile de Trente a-t-il ajouté des livres à la Bible?
2.3 (46.36%) 22 votes