Latin d’Église

« Dans la liturgie en latin, avant la communion, nous disons : « Domine, non sum dignus ut intres sub tectum meum, sed tantum dic VERBO, et sanabitur anima mea. Instinctivement je dirais : « sed tantum dic VERBUM ». Pouvez-vous m’expliquer le sens de VERBO ? »

Sur ce blogue, toutes les questions sont bonnes, y compris les plus techniques. Mais comme mes connaissances ne sont pas universelles, j’ai consulté un confrère hautement qualifié.

Voici sa réponse, in extenso :

« J’ai longtemps cru que c’était une faute de latin (comme il y a dans le missel français des fautes de grammaire, cf. l’horrible et fautif “prends pitié”), jusqu’au jour où un moine que j’interrogeais à ce sujet m’a dit : Mais pas du tout ! Il s’agit bien d’un ablatif. Le verbe transitif “dicere” est normalement suivi d’un accusatif : “dic verbum” = “dis une parole”. Mais il existe un autre sens : commander, ordonner, avec l’ablatif : “dic verbo” = “ordonne au moyen d’une parole (par une parole)”. Il n’y a donc pas de faute, contrairement aux apparences.

En revanche, dans les prières au bas de l’autel, il y a une faute que les “tradis” disent tous les jours “ipsa me deduxerunt et adduxerunt, etc.” Il faut bien sûr lire “ipsae” (nominatif féminin pluriel). La Nova Vulgata a bien fait de corriger. Signé : Père O. »

Abbé Hervé Courcelle Labrousse

Latin d’Église
2.4 (48%) 5 votes