L’Apocalypse

bible

On lit beaucoup l’Apocalypse à la messe en fin d’année liturgique. Que signifie ce livre bizarre aux interprétations délirantes ?

L’Apocalypse a en effet fait couler beaucoup d’encre et donné lieu à des interprétations parfois farfelues. Il est particulièrement lu en fin d’année liturgique parce qu’il nous parle de la fin des temps. Le  mot « apocalypse » signifie « révélation » en grec.

Les interprétations conformes à la foi catholique sont, rien qu’en Eglise, variées. Nous nous fondons sur celle du théologien jésuite spécialiste de St Jean, Yves Simoens. Rappelons déjà que ce livre décrit une persécution pendant l’Antiquité. Selon la majorité des exégètes, il s’agirait soit de celle de Néron, en 64 ap. J.-C., soit de celle de Domitien (95 ap. J.-C.)

Le livre montre donc les communautés chrétiennes en butte aux persécutions. Il est très rigoureusement construit et toutes les images en sont parfaitement construites, à partir d’un symbolisme qui emprunte beaucoup à l’Ancien Testament, le Livre de Daniel, en particulier. Il est construit en grandesen partie en passages de sept phases ou septénaires. On peut en noter au moins trois : les sept lettres aux églises au début, les sept sceaux, les sept anges avec les trompettes etc. Le chiffre sept des lettres écrites à des églises d’Asie Mineure (Turquie actuelle) montrent une totalité : le texte s’adresse à toutes l’Eglise. On peut dégager les messages clefs :

  • Le Christ est déjà vainqueur
  • Le livre, malgré ses images spectaculaires, est donc un livre de salut
  • Sa victoire se répand cependant étape par étape
  • Malgré cela, le mal se déchaîne. Plus elles sentent leur défaite, plus les forces démoniaques font exploser la pire violence, qui va croissant à chaque étape
  • Les fidèles du Christ doivent résister malgré leur minorité. Ce sont ceux « qui sont fidèles aux commandements de Dieu et les témoins de Jésus »
  • Le mal et la mort disparaitront dans la deuxième mort, l’étang de feu. Leurs suppôts aussi, quoique rien n’indique que des hommes en fassent partie. C’est une possibilité mais le texte n’est pas plus précis
  • Le salut concerne tout le cosmos : des cieux nouveaux et une nouvelle terre
  • L’Apocalypse nous parle en même temps du temps de persécution au moment de sa rédaction, et de la fin des temps. La clef de lecture est que l’Apocalypse se réactualise à chaque époque. Il décrit notre situation ici et maintenant, et en même temps le futur. Il peut donc nous aider à comprendre ce que nous vivons et vers quoi nous allons, sans spéculations hasardeuses sur les temps apocalyptiques.
Notez cet article