La radiesthésie

pendule

Question: Que pensez-vous de la radiesthésie?

Si la question porte sur ce qu’un catholique fidèle à l’enseignement de l’Eglise peut penser de la radiesthésie, rappelons d’abord que, selon Wikipedia,

« La radiesthésie est un procédé de détection fondé sur la sensibilité des êtres vivants à certaines radiations qu’émettraient différents corps. Elle permettrait de localiser des sources, retrouver un objet perdu, un trésor ou une personne disparue, établir un diagnostic médical, déterminer la profondeur d’un puits, etc. On doit le mot « radiesthésie » (du latin radius, « rayon » et du grec aisthêsis, « sensibilité ») aux abbés Bouly et Bayard. La radiesthésie est, selon la définition de l’abbé Bouly, la croyance en la faculté d’exercer cette sensibilité pour découvrir, grâce au pendule ou à la baguette, ce qui est caché aux facultés normales mais dont l’existence est réelle ou imaginaire ».

Le texte la désigne aussi comme un « procédé divinatoire » Cette définition est suggestive parce qu’elle pose en fait deux questions :

  • La scientificité de la radiesthésie. Elle est manifestement en débat et non garantie. Or, la théologie catholique a toujours affirmé le lien organique entre la foi et la raison, puisque le Christ est Logos (Jn 1, 1), mot grec qui signifie « Verbe » (« parole ») et « Raison ». De St Augustin à Benoît XVI en passant par St Thomas d’Aquin, tout l’enseignement de l’Eglise affirme cette adéquation entre foi et raison. Il en résulte qu’une pratique n’ayant rien à voir avec la Révélation chrétienne (ce n’est pas du tout le sujet de la radiesthésie) et non fondée scientifiquement ne peut qu’être envisagée avec les plus grandes réserves par un chrétien, comme par tout homme de bonne volonté. En revanche, ce n’est pas à la théologie catholique de se prononcer sur son caractère scientifique ou non.
  • Si cette pratique n’est pas fondée scientifiquement, elle relève, comme le dit la définition, d’un « procédé divinatoire ». Or, pour le coup, l’enseignement de l’Eglise est très clair sur ce point : toute pratique divinatoire est à rejeter fermement. Citons, parmi de nombreux versets, le Deutéronome au chapitre 18, verset 10 et suivants : « Il ne se trouvera chez toi personne pour faire passer par le feu, son fils ou sa fille ; interroger les oracles ; pratiquer l’incantation, la magie, les enchantements et les charmes ; recourir à la divination ou consulter les morts. Car tout homme qui fait cela est une abomination pour Le Seigneur. » Ou encore, Lévitique 19, 26 : «  Vous ne pratiquerez ni divination, ni incantation. »
La radiesthésie
4 (80%) 2 votes